Engagement et persévérance dans les programmes innovants

Conférence de Denis Bédard invité au colloque du REMDUS sur la persévérance dans les études, colloque qui se tenait dans le cadre de la Journée de la recherche 2010, le 10 février dernier.  La présentation du Pr Bédard était intitulée « Innover dans la façon d’enseigner et d’apprendre : une question d’engagement et de persévérance? ».

M. Bédard a établi la différence entre engagement et persévérance.   L’engagement, c’est la mobilisation des ressources affective, conative, cognitive, métacognitive dans une activité d’apprentissage.  La persévérance, ce serait le choix conscient de poursuivre cet engagement malgré les obstacles et les difficultés.  Il appert plus aisé de prédire le niveau d’engagement (qui se vit dans le court-terme: un semestre, un cours) que le niveau de persévérance, puisque la persévérance – à compléter tout un programme, par exemple – dépend également de nombreux facteurs externes au curriculum (financement, conciliation travail-famille-études, etc.)

Des résultats de sa recherche, l’importance des inhibiteurs de stress ressort comme facteur favorisant l’engagement.  Il a offert quelques exemples de modalités qui contribuent à diminuer le stress des étudiants engagés dans des programmes innovants:  Une meilleure gestion du temps et des ressources d’apprentissage, le développement de stratégies de lecture efficaces (lire pour soi-même vs. lire pour le prof); le développement d’habiletés de gestion du travail en équipe; la volonté de dépassement de soi.   Pour Denis Bédard, il s’agit de développer un « savoir-être », un « savoir agir avec compétences » mais pas uniquement au niveau professionnel.  Il y aurait lieu de développer un niveau de « compétences étudiantes », un « savoir-être comme étudiant ».

En d’autres mots, on peut développer des programmes très innovants, mais si on n’accompagne pas les étudiantes et étudiants en les aidant à développer des stratégies pour apprivoiser ce nouvel environnement d’apprentissage, ils risquent de décrocher.

Répertoire de jeux sérieux gratuits
Où est l'université du 21e siècle?

Commentaires

  1. Intéressant, surtout dans la perspective où le SSF ne priorise pas présentement une offre de formation auprès des étudiants en lien avec l’utilisation des différentes plateformes institutionnelles (Moodle, le système de courriel, Mon Portail, etc). De là notre intention de poursuivre le développement de « screencasts » pour pallier à cette problématique ainsi qu’à la difficulté de rejoindre l’ensemble de nos utilisateurs potentiels.

Exprimez-vous !

*