Médias sociaux et médiation de la science

Le 31 mai dernier, des scientifiques ont débattu de la question de la médiation de la recherche scientifique via les médias sociaux dans le cadre d’un événement organisé par la CPU (Conférences des présidents d’universités) et le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) qui se tenait en marge de la finale Ma thèse en 180 secondes : Forum des nouvelles initiatives en médiation scientifique.  Sur le site de l’événement, on a accès à des vidéos de tous les présentateurs :

  • La médiation scientifique: Esther Gaudreault, directrice générale de l’ACFAS
  • Twitter, et le chercheur devient médiateur: Sylvain Deville, chercheur CNRS au laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (unité mixte CNRS-Saint-Gobain), Alexis Verger, chercheur CNRS à l’Unité de glycobiologie structurale et fonctionnelle (Université Lille 1 / CNRS) et Charlotte Truchet, maître de conférence en informatique à l’Université de Nantes
  • Quand recherche et médiation ne font qu’un: Aton-Num Akhenaton & Nefertiti – Histoire numérique d’une révolution – Robert Vergnieux, commissaire de l’exposition et ancien directeur du laboratoire Archéovision (Université de Bordeaux- Université Bordeaux Montaigne-CNRS), NanoCar Race – Christian Joachim, directeur de recherche au Centre d’élaboration des matériaux et d’études structurales (CEMES) du CNRS, Le théâtre des négociations – Frédérique Aït-Touati, chargée de recherche au CNRS au Centre de recherche sur les arts et le langage (EHESS – CNRS) et Poppy Education – Didier Roy chercheur, membre de l’équipe FLOWERS d’Inria Bordeaux Sud-Ouest
  • Des expériences spectaculaires pour mieux vulgariser: Frédéric Restagno, chargé de recherche CNRS au Laboratoire de physique des solides (Université Paris-Sud-CNRS) et Emmanuelle Sudre, rédactrice en chef d’« On n’est pas que des cobayes »;
  • Quand les chercheurs se mettent en scène: Manon Champier, doctorante en histoire au Laboratoire patrimoine, littérature, histoire (Université Toulouse Jean Jaurès). Sa chaîne Youtube : C’est une autre histoire ; Chandrou Koumar alias Droupix, doctorant en neuroscience à la Faculté de médecine de l’Université Caen Normandie. Sa chaîne Youtube : Droupix et son site : si-javais-su.com et Léo Grasset, vidéaste et vulgarisateur scientifique. Sa chaîne Youtube : DirtyBiology
  • La BD au service de la science: Marianne Blanchard, chercheuse au Centre d’étude et de recherche travail, organisation, pouvoir (Université de Toulouse – CNRS) et Julien Gros, chercheur à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (Université Paris-Dauphine – CNRS) et au Laboratoire de sociologie quantitative (CREST), membres de l’association Socio en cases qui pilote scientifiquement la collection Sociorama chez Casterman et Roberto Vargiolu, ingénieur de recherche au Laboratoire de tribologie et dynamique des systèmes (École Centrale de Lyon – CNRS). Découvrez la série Sophie.
  • Le temps contrainte: Brigitte Perucca, directrice de la communication du CNRS ; Bernard Alaux, directeur de Cap sciences, centre de culture scientifique de Bordeaux  et Olivier Laügt, ancien responsable du master médiations des sciences de Bordeaux

L’article reprend des extraits des présentations de la journée nous permettant de visionner des scientifiques qui utilisent Twitter, YouTube, des comptes collaboratifs…

Source; Taquet, Morgane.  YouTube et Twitter, les nouveaux réseaux de la médiation scientifiqueÉducProfs.fr.  3 juin 2016.

Une vérité qui dérange: à propos de l'apprentissage personnalisé...
Les jeunes ont la maîtrise de la grammaire numérique

Exprimez-vous !

*