La recherche fondamentale : essentielle à la recherche appliquée

Il est bon de se faire rappeler de temps en temps que la recherche appliquée, tant prisée dans notre société actuelle, n’existerait pas sans la recherche fondamentale.  C’est ce que fait Sheila Patek, professeure-chercheuse de Duke University qui étudie les crevettes mantes et les fourmis odontomachus (mâchoire-piège) et qui s’est fait accusée à quelques reprises de « gaspiller » les fonds publics.  Voici son témoignage dans une courte vidéo (3 minutes 37 secondes) publiée par PBS News Hour.

Source: Crotty, David.  Why Knowledge for The Pure Sake of Knowing is Good Enough to Justify Scientific ResearchThe Scholarly Kitchen.  3 juin 2016.

Plagiat – Fraudeurs en série et réhabilitation
France – Changements dans la formation doctorale

Exprimez-vous !

*