France – Changements dans la formation doctorale

Le 27 mai dernier, le gouvernement français a finalement adopté un nouvel arrêté sur la formation doctorale, en tentant de tenir compte des différentes situations des doctorants.  Il faut savoir que cet arrêté devait être adopté l’an dernier mais qu’il avait été reporté parce qu’il avait provoqué son lot de protestations (lire Le doctorat français : un bras de fer s’annonce).

Parmi les changements, on note…

  • une durée des études doctorales maximale de 6 ans
  • une année de césure, qui permet aux doctorants de faire autre chose que sa recherche
  • la mise en place d’un portfolio du doctorant
  • la direction de thèse reste membre du jury mais sans droit de vote
  • un comité de suivi individuel du doctorant.

Par ailleurs, les écoles doctorales sont désormais sous la responsabilité des établissements.  Enfin, [e]n plus du rôle de formation habituel des écoles doctorales, l’arrêté met l’accent sur l’importance d’une formation à l’éthique de la recherche et à l’intégrité scientifique. Les écoles doctorales devront aussi mettre en place une démarche d’évaluation de leurs cursus et formations à l’aide d’enquêtes auprès des doctorants.

Les nouvelles dispositions entreront en vigueur à la rentrée 2016.

La Confédération des jeunes chercheurs (CJC), qui voulait que le doctorat soit considéré comme une expérience professionnelle, n’est absolument pas satisfaite de ce nouvel arrêté.

Source: Clavey, Martin.  Doctorat : ce que change le nouvel arrêtéÉducProf.fr.  7 juin 2016

La recherche fondamentale : essentielle à la recherche appliquée
Laval se dote d’un site de référence privé sur la conduite responsable en recherche

Exprimez-vous !

*