L’importance des enseignants et des concepteurs dans le développement de la FAD

Un groupe de travail du Massachusetts Institute of Technology (MIT) présentait en 2013 sa vision de la formation au premier cycle universitaire, où les étudiants ne passeraient que la moitié de leur temps d’étude sur le campus.  Cette vision pédagogique hybride était le résultat d’observations dans des travaux menés de concert avec edX, le fournisseur de contenu ouvert que l’institution a cofondé avec Harvard.  À la suite à cette présentation, le groupe Online Education Policy Initiative (OEPI) a été mis sur pied par la Carnegie Corporation of New York afin de prendre du recul et clarifier cette vision de la formation en ligne ainsi:

Given  the  accelerating  changes  in  the  landscape  of  higher  education, and  given  the  advances  in  learning  science  fields  and  in  education technology over recent years, what are the implications of online education on  higher  education?  What  are  education  research,  cognitive  psychology, neuroscience  and  other  fields  telling  us  about  how  to  improve  education in both online and blended learning settings? How could these reforms be implemented? What are the policy implications for university presidents, for faculty, for policy makers, for funding agencies and for governments in the United States? (p. V)

Le rapport final du groupe, intitulé Online Education: a Catalyst for Higher Education Reforms (format PDF, 56 pages) présente une série de recommandations en lien avec la recherche, l’enseignement et l’apprentissage ainsi que le changement organisationnel qui, de l’avis des auteurs, s’effectuent de façon plus efficace lorsque les enseignants et les apprenants interagissent de façon régulière dans un contexte de formation augmentée (et non pas remplacée!) par les technologies :

Technology will not replace the unique contributions teachers make to education through their perception, judgment, creativity, expertise, situational awareness and personality,” the report reads. “But it can increase the scale at which they can operate effectively ».

Les quatre recommandations sont:

  1. Increase Interdisciplinary Collaboration Across Fields of Research in Higher Education, Using an Integrated Research Agenda
  2. Promote Online as an Important Facilitator in Higher Education
  3. Support the Expanding Profession of the « Learning Engineer »
  4. Foster Institutional and Organizational Change in Higher Education to Implement These Reform

L’un des aspects intéressants du rapport concerne donc la place essentielle que doit continuer à prendre le personnel enseignant et de recherche dans le processus d’apprentissage des étudiants ainsi que le développement de la formation offerte en ligne:

Faculty members and their work are “essential and irreplaceable … in ways that a computer program can never be.” In the classroom, they “[provide] context and mentoring, and [foster] reflection and discussion.” Their feedback provides “invaluable input … that online tools struggle to match.”

Le rapport évoque parallèlement l’importance de miser sur le rôle que jouent les professionnels qui se spécialisent dans la conception ainsi que le conseil technopédagogique pour faire avancer le développement de la formation à distance.  De plus, les auteurs du rapport soulignent que les concepteurs ne sont pas tous nécessairement des experts au niveau des technologies, qu’il faut favoriser le développement d’expertises de part et d’autre et faciliter l’implication de ceux-ci dans la recherche.

À lire!

Source – Straumsheim, Carl. Love Letter to Blended Learning. Inside HigherEd, 20 avril 2016.

Contribuer à la recherche scientifique de pointe par le jeu vidéo
Trois modèles pour actualiser le baccalauréat

Exprimez-vous !

*