Citer devient plus facile : nouveau guide de la MLA

La multiplication des sources numériques a conduit un grand nombre de rédacteurs soucieux de bien indiquer leurs sources au bord de la crise de nerfs.  Heureusement, la 8e édition de la MLA (Modern Langage Association) Handbook, parue fin mars 2016, vient combler de nombreuses lacunes en offrant non pas une approche basée sur des lignes rigides mais plutôt une approche faisant appel à des principes logiques : we now focus on the elements that are common to nearly all sources, explaining how to find those elements and put them together into a works-cited entry.

Le guide s’est aminci en apportant, notamment, des allègements quant aux abréviations, à l’obligation de donner la référence d’intermédiaires, en harmonisant l’utilisation des signes de ponctuation et en encourageant la mention des URLs.

La flexibilité recommandée dans le nouveau guide plaît aux enseignants, qui peuvent désormais concentrer leur évaluation sur le travail étudiant et le choix des sources plutôt que sur la correction, parfois obsessionnelle, du respect du format des bibliographies.

Greer said there’s no one right way to cite a single source and that students are “encouraged to think critically about sources instead of going on a scavenger hunt for the one example citation that matches what they are working on.” Now students are encouraged to look for a key elements — author, title and container — and “build” a citation around them.

Et les étudiants peuvent enfin se concentrer sur le processus de rédaction et de la pensée critique.

Source: Flaherty, Colleen.  Streamlining CitationsInside Higher Ed.  31 mars 2016

Enseigner aux Y et aux Z: médiations numérique et culturelle pour résoudre plusieurs paradoxes
Interne: Concordia ose un cours interdisciplinaire à 23 profs en mode classe inversée

Exprimez-vous !

*