Strasbourg et Aix-Marseille, deux universités qui misent sur la formation continue; deux stratégies

La journaliste Angèle Guicharnaud nous présente les stratégies de deux universités dont le chiffre d’affaires en formation continue dépasse les 11 millions d’euros.

En seulement quatre ans, le chiffre d’affaires du Service de la formation continue de l’Université de Strasbourg a augmenté de 25 %, pour atteindre 11 millions d’euros en 2015. Son directeur, Marc Poncin, explique ce succès par le choix d’une stratégie de communication forte qui passe principalement par le Web. «  Depuis six ans, nous avons mis le paquet sur le marketing et la communication pour faire connaître notre offre ».

Pour sa part Aix-Marseille Université (AMU) a choisi de miser sur des formations construites conjointement avec les entreprises. Le partenariat avec les entreprises constitue la plus grande part du chiffre d’affaires.  Celui-ci entre 12 et 15 millions par an pour les quatre dernières années.

Toutes deux se sont dotées de services de formation continue plus étoffés et plus spécialisés. À Aix-Marseille Université, une trentaine de personnes travaillent à plein temps au service central, dont des ingénieurs pédagogiques et des chargés de relations avec les entreprises.  De son côté, Strasbourg dispose de son propre studio d’enregistrement et d’une équipe de sept employés spécialisés dans la fabrication et l’exploitation des formations à distance.

Source : Guicharnaud Angèle. Strasbourg et Aix-Marseille, deux universités en pointe sur la formation continue, Le monde de l’éducation, 1er avril 2016

Édu-Fiction 2030: Comment apprendrons-nous dans 15 ans?
Quels incitatifs pour enseigner les compétences transversales?

Exprimez-vous !

*