Tendances sociétales

La Russie invite 15 000 étrangers à étudier gratuitement dans ses universités

L’agence Rossotroudnitchestvo, chargée du rayonnement culturel et scientifique de la Russie à l’étranger, vient d’annoncer le lancement des procédures d’admission de citoyens étrangers désirant étudier gratuitement dans les universités russes.

Dans une entrevue accordée à l’agence de presse russe Sputnik, la directrice de Rossotroudnitchestvo, Lioubov Glebova, partage la manière dont la Russie compte accueillir un nombre croissant d’étudiants étrangers. Quels seront le profit et l’utilité de ce projet pour la Russie?

“Avant tout il permettra aux universités russes d’assurer leur avenir, de faire les bons investissements. Les étudiants étrangers compétents qui ont fait leurs études en Russie resteront loyaux à la Fédération de Russie de retour dans leur pays. S’ils se plongent dans la science, alors ils établiront des relations étroites avec les organisations russes d’enseignement et scientifiques. Les étudiants les plus motivés et les plus sollicités resteront en Russie pour continuer leurs études et y travailler. En fait, nous attirons dans le pays les futurs cadres nécessaires à notre économie et à notre système éducatif.”

Toujours selon l’agence, le recrutement de citoyens étrangers pour étudier gratuitement dans les universités russes est un projet à long terme. Et comme il s’agit également d’un outil efficace de la politique étrangère russe, leur volonté est même éventuellement d’augmenter les quotas.

Sources:

Rossotroudnitchestvo, Official Website for Foreign Nationals Enrollment for Study in Russian Federation, avril 2016.

Sputnik, La Russie invite 15.000 étrangers à étudier gratuitement dans ses universités, 9 mars 2016.

Édu-Fiction 2030: Comment apprendrons-nous dans 15 ans?
Hausse de près de 14% des étudiants chinois qui étudient à l'étranger

À propos de l'auteur

Alain Mélançon

Alain Mélançon

Alain Mélançon est chargé de cours à l’UdeS depuis plus de 10 ans. Il enseigne différents cours en communication et en histoire. Il travaille à l’Université de Sherbrooke depuis 2002 à titre de professionnel. Il a occupé divers postes, toujours en lien avec le multimédia, le Web ou les communications. Depuis 2014, il est conseiller en communications à USherbrooke International, où il s’occupe particulièrement de recrutement, de mobilité étudiante et de coopération scientifique.

1 commentaire

Laisser un commentaire