Les auras de la Petite Poucette

En fouillant pour m’informer sur la réalité augmentée, je suis tombé sur cette vidéo qui présente un projet vécu au secondaire autour de l’essai Petite Poucette de Michel Serres, dont nous avons déjà parlé à diverses reprises.

Partant du texte de Serres, les étudiants devaient le comprendre, en discuter, en débattre.  Des échanges étaient organisés avec des étudiants belges et les Québécois avaient à ajouter des contenus multimédias au texte (appelés auras) à l’aide du logiciel Aurasma.  À partir de leurs tablettes ou de leurs téléphones, les nouveaux contenus émergeaient au moment de la consultation du livre.

Tout du long du visionnement, je me faisais la réflexion: « La voilà la classe numérique.  Que penseront ces étudiants de leurs cours universitaires, s’ils ont déjà l’habitude de ce genre d’activités? »

Évidemment, il s’agit d’une expérience particulière.  Toutes les polyvalentes n’ont pas cet équipement ou des enseignants prêts à s’aventurer sur les pistes de l’innovation.  Reste que ça semble très loin de ce qui est vécu dans la majorité des activités pédagogiques à l’université.

Je me trompe?  Tant mieux, si oui.

Sources:

Miller, Audrey, « La réalité augmentée : des possibilités pédagogiques et créatives infinies!« , École branchée, 1er septembre 2015

REFER Éducation, Sur les traces de Petite Poucette (vidéo), YouTube, 15 juin 2015, 20 min 32

Réussir professionnellement avec un diplôme en sciences humaines
Développement mondial: les dividendes du numérique

Exprimez-vous !

*