Sans expérimentation, point d’innovation

Vous connaissez Jean-Charles Cailliez? Celui-là même qui a «renversé» sa classe en troquant sa posture d’enseignant pour celle de ses étudiants (relire certains billets de L’éveilleur) et qui sait aussi bien parler de génétique cellulaire que d’innovation pédagogique.

Lors d’un événement consacré au prototypage d’idées créatives avec des collaborateurs de l’entreprise («Innovation Play»), il a été invité à expliquer comment naissent les innovations pédagogiques.

Dans sa conférence intitulée «Comment passer d’une bonne idée à une véritable innovation? Un seul chemin… Celui de l’expérimentation!»,  il livre avec humour son parcours de professeur qui a, après moult essais, erreurs et ajustements, réussi à :

  • convaincre ses étudiants d’expérimenter la classe «renversée»;
  • utiliser l’analogie de l’usine de connaissances comme élément d’émulation;
  • structurer, réguler, encadrer, accompagner ses étudiants;
  • adapter les évaluations à cette formule de cours peu orthodoxe.

Source: Cailliez, Jean-Charles, «Comment passer d’une bonne idée à une véritable innovation? Un seul chemin… Celui de l’expérimentation!», ÉducPros, 12 décembre 2015.

 

Le numérique : pour de nouvelles postures pédagogiques
Des ouvrages en pédagogie universitaire qui ont la cote

Exprimez-vous !

*