En retraite pour rédiger son mémoire ou sa thèse

L’idée : louer un endroit calme et paisible afin de permettre à des étudiants de rédiger [leur mémoire ou leur thèse] en paix, sans distraction, pendant deux ou trois jours. Une retraite de rédaction, voilà en quoi consiste l’activité Thésez-vous? que deux doctorantes en éducation, Émilie Tremblay-Wragg  (UQAM) et Sara Mathieu-Chartier (Université de Montréal), ont créée et testée au printemps dernier. Le concept est connu et populaire aux États-Unis.

Chaque édition permet à 40 étudiants de maîtrise et de doctorat de tous les établissements universitaires de suivre une « programme » dans lequel on retrouve deux ateliers, dont un de préparation et 17 heures de rédaction entrecoupées de pauses après l’atteinte d’un objectif de rédaction.

Ce type de retraite permet aux étudiants de cycles supérieurs de briser l’isolement, affirme Christian Bégin, professeur au Département de didactique. «Le processus de rédaction est ardu et pouvoir discuter des difficultés que l’on rencontre avec des pairs qui partagent notre réalité est précieux», souligne celui-ci.

La prochaine retraite aura lieu du 8 au 10 décembre prochain et est accessible aux coûts de 200$ par personne, ce qui comprend l’hébergement, les repas et les ateliers.

Source: Caza, Pierre-Étienne. Rédigez en paix. Actualités UQAM. 9 novembre 2015.

Images libres de droits sur Google : nouvelle vidéo du SSF
Oui, LinkedIn veut devenir une plateforme de certification

Exprimez-vous !

*