Évaluer efficacement les apprentissages en formation à distance (Tony Bates)

Dans un récent billet, Tony Bates répond à des questions laissées en suspens à la suite de la diffusion du premier d’une série de quatre webinaires complémentaires à son livre ouvert publié plus tôt cette année (et que nous vous avons présenté sur L’éveilleur).  Rappelons que l’une des annexes du livre présentait le rationnel derrière l’évaluation des apprentissages des étudiants, avec quelques exemples d’activités d’évaluation adaptées au contexte de la formation à distance (FAD).  L’un des exemples cités est celui des questions à choix multiples auto-corrigés, utiles pour évaluer l’acquisition des connaissances (et diminuer la charge de travail de correction du côté de l’enseignant!). Elles ont par contre le désavantage d’être moins efficaces pour évaluer les connaissances de plus haut niveau – résolution de problèmes complexes, créativité, etc.  Cet aspect a interpellé les participants à demander l’avis de ce dernier: « Pourriez-vous nous donner quelques conseils pour évaluer plus efficacement nos étudiants dans notre environnement virtuel? »

Voici ce que Bates a répondu:

  • via project work, where the outcome of the project is assessed. (This could be either an individual or group project). Marking a project that may take several weeks work on the part of students helps keep the marking workload down, although this may be offset to some extent by the help that may need to be given to learners during the project.
  • through e-portfolios, where students are asked to apply what they are learning to practical real-life contexts. The e-portfolio is then used to assess what students have learned by the end of the course.
  • use of online discussion forums, where students are assessed on their contributions, in particular on their ability to apply knowledge to specific real world situations (e.g. in contemporary international politics)
  • using simulations where students have to input data to solve problems, and make decisions. The simulation collects the data and allows for qualitative assessment by the instructor. (This depends on there being suitable simulations available or the ability to create one.)

Dans le même billet, Bates aborde également des questions relatives aux interactions avec les étudiants, comment un MOOC peut compléter un cours en présentiel ou à distance ainsi que l’utilisation des analytiques pour appuyer l’enseignant dans son rôle d’accompagnement dans un MOOC.  À lire (et à écouter!).

Sources:
Bates, Tony.  Answering questions about teaching online: assessment and evaluation. Online learning and distance education resources, 5 octobre 2015.

Teaching with Technology – How to Use Best Practice Models and Options. webinaire (durée: 1 heure), 29 septembre 2015.

Dire « oui » à la conciliation études-projets
Rubriques pour améliorer la qualité de la formation en ligne...

Exprimez-vous !

*