Qui sont les étudiants ‘non traditionnels’ aux États-Unis?

Est-ce que la définition d’un «étudiant traditionnel» devrait changer?  Un étudiant est considéré « non traditionnel» aux États-Unis quand il possède une ou plusieurs (31 % en auraient 2 ou 3) des caractéristiques suivantes…

  • être indépendant de ses parents pour fins d’aide financière;
  • avoir une ou plusieurs personnes à charge (27 %);
  • être monoparental;
  • être sans diplôme traditionnel de l’ordre secondaire;
  • avoir retardé l’entrer aux études supérieures d’un an ou plus (34 %);
  • étudier à temps partiel (43 %);
  • être en emploi à temps plein (26 %; 36 % travaillent à temps partiel).

Les données les plus récentes (2011-2012) du National Center for Education Statistics américain tendent à montrer que les étudiants ne présentant aucune des caractéristiques précédentes ne constituent plus que 26 % des inscrits.

Donc les trois quarts des étudiants américains se qualifieraient comme non traditionnels.  La notion même de « traditionnel » mérite d’être remise en question alors que ce pourcentage bouge peu depuis 1995-1996 (70 %).  Ces données peuvent avoir des impacts pédagogiques pour au moins deux raisons:

  • d’une part, ces étudiants constituent une clientèle plus « à risque » de décrochage par toutes sortes de facteurs exogènes et endogènes (stress, délais de remise de travaux, etc.).  Par exemple, ils ont tendance à s’inscrire à des programmes plus courts:

« “Examining nontraditional characteristics is important not only because a high percentage of postsecondary students possess them, but also because students with these characteristics can be vulnerable to challenges that can affect their well-being, levels of stress and satisfaction, and likelihood of persisting and attaining a degree,” notes the brief. »

  • d’autre part, il s’agit d’une clientèle très ouverte aux programmes offerts à distance.  Des étudiants comptant quatre ou plus des facteurs énoncés ci-haut, 12.4 % se sont inscrits dans des formations entièrement en ligne:

« The more nontraditional characteristics students have, the more likely they are to take an online course. And for students with four or more nontraditional characteristics, 12.4 percent enroll in an all-online degree program—the highest percentage of students who enroll in an all-online degree program. » (Stansbury, 2015)

L’article du eCampus News estime que ces étudiants sont susceptibles de bénéficier de technologies en soutien à la formation et de programmes avec modalités particulières (competency-based, badges, sans heure-crédit, etc.).  S’il s’agit d’une théorie intéressante, nous ne sommes pas convaincus que l’on puisse tirer une telle conclusion à partir des données présentées.

Sources:

Stansbury, Meris, « New data gives pause on defining today’s typical student« , eCampus News, 28 septembre 2015

U.S. Department of Education, “Demographic and Enrollment Characteristics of Nontraditional Undergraduates” (NCES 2015-025), Web Tables, Septembre 2015 (document PDF, 76 p.)

Le «cinémagraphe» : nouveau média pour la formation en ligne?
Comment éviter que vos forums de discussion ne meurent

Exprimez-vous !

*