Pédagogique Technologique

L’éthique et les TIC à l’école: la pédagogie d’abord

La Commission jeunesse de la Commission de l’éthique en science et en technologie (CEST-J) a fait paraître tout récemment un avis portant sur les conséquences éthiques de l’utilisation des TIC en éducation.  Cet avis avait pour objet l’approfondissement de trois questions:

  1. Quelles valeurs et quelles finalités devraient orienter leur utilisation?
  2. Quelles en sont les conséquences éthiques?
  3. Comment pallier les problèmes qui pourraient émerger?

L’exercice a mené à la formulation des recommandations suivantes:

  1. L’utilisation des TIC doit apporter une plus-value au niveau des apprentissages.
  2. L’implantation des TIC doit reposer sur des études démontrant leur efficacité.
  3. Les TIC doivent être intégrées progressivement dès le niveau primaire et un cours dédié au niveau secondaire doit être instauré.
  4. Les enseignants doivent prendre en compte que tous les foyers ne disposent pas du matériel technologique nécessaire aux travaux scolaires.
  5. L’utilisation des logiciels libres doit être encouragée.
  6. Le partage des TIC doit être instauré entre les établissements scolaires de manière à atténuer les inégalités.
  7. La formation aux TIC doit aborder aussi ses enjeux éthiques.
  8. La formation continue des enseignants est nécessaire, notamment au niveau éthique des TIC.
  9. La prise de notes manuscrites en classe doit être favorisée.

De toute évidence, les jeunes qui vont bientôt arriver à nos portes s’intéressent aux technologies, mais considèrent qu’elles doivent surtout s’intégrer à la formation de façon à maximiser l’apprentissage.  Un regard rafraichissant en cette rentrée d’automne!

Rapport complet (format PDF).

Sources:

 

Candidats sans diplôme universitaire: « Employeurs, gardez l'esprit ouvert »
Le jeu Minecraft à l'université: « Du chocolat pour recouvrir le brocoli »

À propos de l'auteur

Marc Couture

Marc Couture

Marc Couture est conseiller pédagogique en intégration des technologies au Service de soutien à la formation (SSF) depuis 2005. Il est principalement responsable de la gestion de la plateforme Moodle à l'UdeS. Il offre également de la formation ainsi qu'un soutien-conseil technopédagogique au personnel enseignant et porte une attention particulière à l'impact du numérique sur l'enseignement et l'apprentissage. Il s'intéresse au travail collaboratif, à l'apprentissage adaptatif et personnalisé ainsi qu'à l'évolution des plateformes et outils soutenant la gestion des activités pédagogiques.

2 Commentaires

  • Je n’en reviens pas… Je pensais que l’article datait d’août… 1988!!! C’est ce qui se disait à l’époque alors que les ordis – Apple IIe- venaient d’arriver dans les classes!!! Plus de 25 ans ont passé et où en sommes-nous? Désolée Marc, mais moi, ça ne me “rafraîchit” pas… ça me désole!

Laisser un commentaire