Une thèse doit-elle être refusée si on y découvre du plagiat?

Un des membres du jury, un membre externe, a refusé une thèse parce qu’il y a décelé du plagiat sous la forme de nombreux passages copiés/collés.  Après vérifications, il s’avère que le doctorant a effectivement fait du copié/collé dans sa revue de littérature.  Toutefois, la recherche qui constitue le cœur de la thèse est bien la sienne.

Quelle est la responsabilité du directeur de recherche du doctorant dans un tel cas, compte tenu qu’il doit approuver une version de la thèse avant qu’elle ne soit soumise à un jury pour évaluation ?  Quelle aurait dû être la procédure à suivre ?

Lisez la description de cas, qui a eu lieu au Pakistan, dans l’article ‘Plagiarism’ exposes UVAS loopholes paru le 2 décembre 2009, sur le Twitter de iThenticate.

Du plagiat en recherche? Jusque dans les demandes de subventions!
Des articles scientifiques qui se ressemblent?

Commentaires

  1. Assez navrant de voir que ce genre de situation puisse arriver… Serait-ce un problème d’encadrement de l’étudiant ici, du moins en partie?

Exprimez-vous !

*