FabLab, apprendre en faisant

Depuis le premier fablab (laboratoire de fabrication) créé au MIT à la fin des années 1990, le concept de fablab s’est propagé sur tous les continents. Ils sont plus de 350 lieux qui mettent à la disposition du public des outils et de la formation. Parmi les principes régissant les fablabs, « le partage de connaissances et l’ouverture à tous les publics ». Le moteur des fablabs, ce sont les étudiants:

« Si les étudiants peuvent fréquenter les fablabs dans le cadre de leur formation ou tout simplement pour développer leur projet personnel, ils sont aussi et surtout l’un des rouages essentiels du développement de ces lieux. Aux côtés d’enseignants motivés – et souvent passionnés par le phénomène des « makers » –, ils contribuent à la création et à la bonne marche des labs. Les élèves sont systématiquement impliqués dans la gestion quotidienne des lieux. Ils assurent des permanences d’ouverture, accueillent le public. À Télécom Bretagne, ils reçoivent des crédits ECTS qui valorisent leur implication. « C’est une façon de plus de les responsabiliser », note Sylvie Kérouédan. Ailleurs, la démarche va encore plus loin puisque ce sont les étudiants eux-mêmes qui gèrent le fablab. La structure est alors associative, à l’image du bureau des élèves (BDE). » 

Le mouvement  des fablabs au Canada et au Québec Une dizaine de projets de fablabs sont actifs au travers le Canada selon la Fablab Fondation. Le Québec n’est pas en reste. Montréal a accueilli le premier fablab québécois, l’échofab, qui existe depuis plus de trois ans, situé tout près de l’ETS. À Sherbrooke, La Fabrique est un atelier collectif qui a officiellement lancé ses activités l’an dernier à la suite de l’initiative d’un groupe d’étudiants en génie de l’UdeS. Sources:, Authemayou, Céline. 2015. Les fablabs ou la pédagogie de la bidouille. EducPros.fr, 9 février. Fablab Québec. La Fabrique.

Les grands gagnants du concours universitaire Ubisoft 2015: centre NAD et UQÀC
Webconférence de Marcel Lebrun sur l'apprentissage inversé

Exprimez-vous !

*