Mort du PDF? ou À quoi ressembleront les articles scientifiques du futur ?

Dans Mémoires, thèses et articles scientifiques : la mort du format traditionnel?, il est question des possibilités qu’offre le numérique pour des formats dynamiques, interactifs qui révolutionne la lecture d’articles scientifiques, la rendant plus facile, plus digeste, plus accessible.

Dans son article « Researchers : it’s time to ditch the PDF« , Madisch fait mention d’expérimentations des nouveaux formats plus navigables :

La page la plus intéressante est certainement celle qui permet de voir différents prototypes d’articles  et ce, en fonction de certaines disciplines : http://www.articleofthefuture.com/content_specific_features.

L’agonie du PDF est bel et bien commencée.

Les nouvelles formes de publication interactive exigent des rédacteurs, bien sûr, mais aussi des éditeurs, des concepteurs et des spécialistes techniques.  C’est l’opinion de Michael Sherlock, un des membres de l’équipe de Scholarly Kitchen, pour qui le fait marquant de 2015 pour South by South West (SXSW) est le suivant :

STM publishers have the opportunity to start enhancing static content by introducing interactivity. The tools and techniques to facilitate effective two-way exchange of information with users (through choices and selections, for example) in order to present content in context are getting more sophisticated. We can deliver exactly the information the end user needs in the desired form factor (online, mobile device) to fulfill a specific purpose. We’re watching other types of publishers such as news sites and consumer-oriented magazines and apps break the new ground and expand the boundaries of practical solutions. It’s easy to see examples of very compelling user experiences. STM publishers can decide to incorporate elements of interactivity where it makes sense. It isn’t intended to replace what we currently do, but continue to augment the information. There are implications for workflow processes: The traditional sequential workflow used to deliver static content won’t work. Interactive content needs to be planned and executed by collaborative teams of writers, editors, designers, and technical specialists (NDLR : notre emphase).

Sources:

Madisch, Ijad. Researchers : it’s time to ditch the PDF. Tue Guardian. 11 février 2015.

Michael, Ann. SXSW Interactive 2015 : More Relevant than Ever. The Scholarly Kitchen. 19 mars 2015.

 

BD cathartique sur le parcours doctoral
Guide sur l'apprentissage mobile et son impact sur la formation à distance

Commentaires

  1. Très intéressant. Le format PDF est effectivement mal adapté pour des contenus interactifs. Émuler le papier peut faire l’affaire pour certains contenus qui exigent un référencement précis (encore pratique pour les citations, notamment), mais je suis d’accord avec toi, ce n’est que le début d’une longue agonie. Les problèmes de sécurité récurrents dans les fichiers PDF n’y sont pas non plus étrangers…

Exprimez-vous !

*