Statistiques sur l’utilisation de la vidéo éducative par les étudiants

«Great expectations: students and video in higher education» est une récente étude sur la place que prend désormais la vidéo dans la vie des étudiants.  L’enquête a été menée par Elisabeth Leonard, auteure et directrice de recherche pour le groupe SAGE Publications, auprès de 1 673 étudiants, du 1er au 3e cycle et d’un peu partout autour du globe (42% d’Amérique du nord, 35% d’Asie-Pacifique, 19% d’Europe et  la balance en Amérique du sud).

Quelques chiffres mis de l’avant par l’étude :

  • 68% des étudiants voient des vidéos éducatives en classe
  • et 79% des étudiants visionnent des vidéos pour leur bénéfice personnel en dehors de la classe

Les raisons invoquées par ces derniers :

  • améliorer leur niveau de compréhension pour un sujet donné
  • voir les applications pratiques de concepts théoriques
  • rechercher du matériel vidéo pour leurs propres présentations de classe
  • comparer des points de vues différents de celui proposé par l’enseignant

La nature des vidéos visionnée :

  • 53% documentaires
  • 40% entrevues d’experts
  • 36% tutoriels
  • 33% études de cas

Les étudiants ont aussi été sondés sur leur temps de visionnement et sur ce qu’ils considèrent être de bonnes vidéos éducatives. Les réponses confirment qu’une majorité d’étudiants regardent rarement une vidéo dans son intégralité. En fait, les étudiants disent juger rapidement si une vidéo vaut la peine ou non d’être visionnée dans son entièreté. Tout se joue donc dans les premières minutes de visionnement.

Pour eux, une bonne vidéo éducative possède une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • animateur passionné et bon vulgarisateur
  • durée entre 5 et 20 minutes
  • offre un regard nouveau sur le sujet
  • inclus exemples concrets
  • variété de médias (tableaux, graphiques, images animées, photographies, etc.)
  • avec un certain niveau d’interactivité

L’étude conclue sur un point important, que l’on voyait déjà poindre dans certaines études antérieures (telle que celle de l’Université Libre de Bruxelles): les étudiants ont soif d’apprendre et le font de plus en plus en confrontant, en déconstruisant et reconstruisant les idées reçues et il semble que la vidéo s’avère un médium puissant en ce sens.

Sources:

Evans, Elizabeth A., «A New Educational Video Study (ViTaL)», par la liste de diffusion groupe , 17 mars 2015.

Fabris, Casey, «Videos find their place in and out of the classroom», The Chronicle of Higher Education, 17 mars 2015.

Leonard, Elisabeth, «Great expectations: students and video in higher education», Sage Publications, mars 2015.

Gaulin, Francheska, «Une recherche-action sur le podcasting en enseignement supérieur», L’Éveilleur, 20 décembre 2012.

 

Guide sur l'apprentissage mobile et son impact sur la formation à distance
Un MBA pour cadres en exercice centré sur les sciences humaines numériques

Exprimez-vous !

*