Pédagogique Technologique

«Flipped learning» ou apprentissage inversé: conseils de pros

On l’a maintes fois souligné, l’apprentissage inversé ou «flipped learning» n’est pas qu’une affaire de technologies.  L’un des avantages de cette approche est d’ordre pédagogique, le simple fait de restructurer le temps de classe nécessite la révision de chacune des activités de manière à rendre les apprenants actifs.  Bien sûr, pour tirer partie de cet avantage pédagogique, il faut savoir faire bon usage des technologies.

Dans «Flipped-Learning Toolkit: Let’s Talk Tech», publié sur Edutopia par Jon Bergmann, en collaboration avec Aaron Sams (tous deux pionniers de la «flipped classroom»), on vous propose :

  • Des outils pour créer du matériel :
    1. Logiciels de vidéocaptures d’écran (Camtasia et Snagit, Screencast-O-Matic, Office Mix)
    2. Tablettes graphiques (Knowmia)
    3. Caméras documents
    4. Caméras vidéo
  • Quelques exemples pour illustrer chacun des outils :
    1. Vidéocapture d’écran, par Bergmann et Sams, chimie
    2. Tablette graphique par Avril Barton, math
    3. Caméra document par Delia Bush, math
    4. Caméscope vidéo par Leif Blomqvist, ébenisterie
  • Des règles de base pour produire des ressources de qualité :
    1. Faites vos enregistrements dans un lieu propice (bien insonorisé, bien éclairé)
    2. Utilisez des équipements de bonne qualité
    3. Revoyez vos diaporamas à la lumière des principes multimédia pour l’apprentissage
    4. Ayez des contenus engageants, multimédia et interactifs

Source: Bergmann, Jon, «Flipped-Learning Toolkit: Let’s Talk Tech», Edutopia, 9 décembre 2014.

Miss Situation d'Apprentissage se présente...
Une "pédagogie de la présence" pour remédier à la "crise du professorat"?

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

Francheska Gaulin

Formée à la fois en enseignement et en communication, Francheska Gaulin a porté plusieurs chapeaux depuis qu'elle travaille au Service de soutien à la formation. D'abord technicienne en audiovisuel, elle a ensuite occupé un poste de coordination, avant de devenir conceptrice multimédia. À ce titre, elle supporte les enseignants dans la médiatisation et l'animation de contenus pédagogiques. Ses axes de veille tournent autour de la vidéo en formation, de la réalité virtuelle et des environnements immersifs pour l'apprentissage.

Laisser un commentaire