Recrutement international, quatre écueils à éviter

Le contexte budgétaire particulièrement difficile vécu dans différentes régions du monde aliment les pressions en faveur du court-terme en matière de recrutement étudiant international. C’est ce qu’observe le Dr Rahul Choudaha, directeur de la connaissance et du développement stratégique chez World Education Services, une ONG offrant des services de veille en matière de recrutement international.

Afin de tirer le meilleur du recrutement international, quatre enjeux sont à considérer qui mettent de l’avant l’importance de l’expérience que l’université offre à ses étudiants dans une perspective à long terme.

  1. Quantité et qualité
    • Une stratégie de recrutement international doit équilibrer quantité et qualité de l’expérience offerte aux étudiants, sans quoi l’établissement risque d’en ressentir les contrecoups qui pourront se traduire par une insatisfaction des étudiants ou des problèmes de persévérance dans les études à moyen et long terme.
  2. Réagir vs planifier
    • Le recrutement international ne peut se faire qu’en réaction aux tendances mondiales (par exemple, le désir de familles chinoises d’envoyer leurs enfants faire des études à l’étranger). Il doit résulter d’une planification proactive qui aura le souci de diversifier les origines des étudiants pour éviter la dépendance à un bassin d’étudiants ou la surreprésentation de groupe étudiants qui altérerait leur expérience.
  3. Une stratégie concertée
    • Le recrutement international n’est pas l’apanage d’une seule unité pas plus qu’une simple entrée de fonds supplémentaire. Il s’agit d’un processus de concertation et de collaboration entre un ensemble de parties prenantes de l’université que l’on peut mettre en lien avec une stratégie plus globale d’internationalisation et les missions de l’université.
  4. Baser ses décisions de recrutement sur des faits
    • L’auteur déplore que les décisions de recrutement soient parfois le résultat d’expériences singulières, d’opinions qui se traduisent par un coûteux processus d’essai-erreur. Le recrutement international est un processus coûteux et complexe que les établissements doivent planifier sur le long terme.

 Source:  Choudaha , Rahul. 2015. « Is your international enrolment strategy sustainable? ». University World News. 9 janvier, no 349.

La décennie de l'éducation au développement durable, et après?
L'approche "20% - Time" de Google est-elle intéressante pour les études supérieures?

Exprimez-vous !

*