MOOC 2.0 : le retour du balancier?

Après avoir complété une première année d’offre de cours sous forme de MOOC , l’Université du Wisconsin à Madison annonçait à la fin de l’été qu’elle se concentrera désormais sur des cours en ligne plus courts, moins élaborés, plus ciblés… et visant des étudiants déjà inscrits à l’université.

Elle encourage à compter de maintenant les enseignants à développer des « modules » (qu’ils soient offerts en format MOOC ou non) afin de fragmenter la formation offerte. Elle entend ainsi réagir aux désastreux taux de persévérance constatés suite à leur première expérience.

Un retour, en somme, à la notion d’objets d’apprentissage transférables et partageables, sur lesquels on fondait de grands espoirs voilà quelques années.

Source: Carl Straumsheim, « All Things in Modulation« , Inside Higher Ed, 7 août 2014.

Minerva Project: réinventer la formation d'élite pour tenir compte de l'internationalisation et de l'abondance d'information
Competency-Based Learning: aller moins vite, mais aller plus loin

Exprimez-vous !

*