Les défis de la mise en ligne de programmes de formation

Un article publié sur le site de l’ENA LearnDash – que je découvre du même coup (LearnDash est un module complémentaire pour la populaire plateforme de gestion de contenus WordPress, utilisé également par L’éveilleur) – présente quelques pistes pour mieux gérer les défis posés par la mise en ligne de programmes de formation.  À l’aide d’un infographique, Justin Ferriman souligne les plus récentes tendances chez les enseignants, incluant l’intégration de la classe inversée à leurs activités pédagogiques.  Ceux-ci doivent planifier méticuleusement le travail demandé aux étudiants en dehors de la classe ainsi que le déroulement des interactions au moment des rencontres en groupe (que ce soit en présence ou à distance).  Le défi est d’autant plus important dans un contexte de FAD.

Les technologies peuvent certainement soutenir ce mouvement, mais une constante revient dans les rapports d’expériences des concepteurs et enseignants qui voulent intégrer l’approche à l’échelle d’un programme: commencer petit de façon à faciliter le déploiement éventuel des solutions au sein de l’ensemble du programme.  Le graphique résume aussi d’autres éléments dont il faut tenir compte, dont l’analyse des données:

Piktochart, juillet 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intégration de nouveaux outils, changements dans la culture de l’enseignement et de l’apprentissage, redéfinition du soutien apporté aux étudiants sont autant de variables qui prennent du temps et qui auront avantage à être préalablement testés et validés.

Source: Ferriman, Justin. Online Learning Trends and Challenges. LearDash, 30 septembre 2014.

 

 

 

 

 

 

Interne: L'engagement dans la collectivité, positionnement stratégique de l'Université Cornell
Reacting to the Past: l'immersion pour capitaliser sur la propension des étudiants au jeu subversif

Exprimez-vous !

*