Le monde évolue, qu’en est-il de l’éducation?

Ce sont les propos de David Helfand, président et vice-chancelier à l’Université Quest, en Colombie Britannique qui en appelle à un système d’éducation et un enseignement centré sur les étudiants, concret et pratique, basé sur la recherche de solutions et valorisant la collaboration. Pourquoi? Pour tenir compte de la structure même du cerveau qui a évolué selon un mode interactif de communication. Et parce que le succès de l’humanité à occuper virtuellement toutes les niches écologiques de la planète repose sur la coopération entre plusieurs humains plutôt que sur la compétition entre les individus.

These ideas are not new. Indeed, the Confucian philosopher Xun Zi understood them 2300 years ago. He said: “Tell me, and I’ll forget; show me, and I may remember; involve me, and I will understand.” If we are to address the daunting problems that face our planet today, we need a radical transformation of our educational system. We need to go from a 19th-century model to the model of 300 B.C. Not one-way communication in a de-socialized environment in which collaboration is punished – “tell me and I will forget.” Not glitzy Powerpoint animations or the mass-produced version of these called MOOCs – “show me, and I may remember.” But a student-centered, hands-on, inquiry-based, collaborative model in which all the capacities of the marvelous machines we have in our heads are fully harnessed in an engaging enterprise of discovery: “involve me, and I will understand.”

Sources:

Helfand, David. « We evolve, but the university stands still« . The Globe and Mail. 5 février 2014.

Voir sur YouTube l’approche de l’Université Quest : Engaging Students in Learning, David Helfand.

En lien avec : Un profil des études de baccalauréat complètement revu : une innovation d’une rare ampleur à la Quest University

Réussir son MOOC: mode d'emploi
"Copier-coller-citer"!

Exprimez-vous !

*