Les ratés de l’intégration des TICs en enseignement universitaire

Joshua Kim, que nous avons abondamment cité par le passé, a écrit un billet préparatoire à la conférence annuelle d’EDUCAUSE fort intéressant qui fait état des ratés de l’intégration des TICs en enseignement universitaire.  Alors que les conférences mettent plus souvent qu’autrement la table pour présenter les succès, il reste que bien des conversations qui se déroulent entre participants soulignent les difficultés vécues par les représentants des institutions.  En voici une liste.

  1. We Don’t Talk Enough About the Costs of Public Disinvestment in Higher Education-  En cette période où l’on annonce des compressions importantes et un désinvestissement de nos gouvernements vis à vis des programmes de formation universitaire, cette réalité n’est pas suffisamment discutée ni débattue, et la responsabilité de faciliter cette discussion nous revient (du moins partiellement!).
  2. We Have An Uneven Record of Achieving Institutional Strategic Decision Making Authority  La direction stratégique pourrait donner une plus grande place aux personnes qui comprennent les possibilités des technologies en soutien à l’enseignement, en facilitant par exemple leur implication dans les projets et leur présence aux tables où se prennent les décisions.
  3. We Have Done A Poor Job of Building Coalitions With Faculty –  Les professeurs ne sont pas toujours au fait de ce que font les différentes équipes chargées du soutien aux technologies, et les services n’ont pas toujours entretenu les collaborations nécessaires ni communiqué suffisamment avec eux pour bien faire comprendre l’offre de service de façon à en maximiser les chances de succès.
  4. While Improving, We Have Not Done Enough to Infuse the Research on Learning Into Our Core Culture, Practices, and Mission –  Les résultats de la recherche sur l’apprentissage et le SoTL ne sont pas suffisamment intégrés à la mission institutionnelle et, conséquemment, aux services chargés de venir en soutien aux technologies, surchargés et préoccupés à maintenir l’infrastructure et les services existants au quotidien.
  5. We Have Under-Invested in Communications, Outreach, and ListeningL’importance de bien communiquer nos intentions et d’encourager la collaboration a trop souvent été sous-estimée.
  6. We Have Too Often Played It SafePeu de gens voudront prendre des risques dans un contexte où les ressources sont limitées, mais la recherche de l’amélioration de la productivité à tous les niveaux soutenus par les technologies met de la pression sur les services et les décideurs qui cherchent tant bien que mal à gérer ces risques;
  7. We Have Been Too Slow To Re-Allocate Investments and Priorities Towards Mission (Teaching and Research), and Away From Non-Differentiating IT Administrative Operations –  Une grande question qui revient continuellement concerne l’allocation des ressources pour les technologies : quelle est la part investie dans les TIC en soutien à la mission académique par rapport à celle investie dans les TICs en soutien administratif?

 

Source – Kim, Joshua. 7 EdTech Failures Going Into EDUCAUSE. Inside Higher Ed. 16 septembre 2014.

 

"Copier-coller-citer"!
Primer l'excellence pédagogique (France)

Exprimez-vous !

*