Des étudiants motivés grâce à « ClassCraft »

Il y a quelques années, Shawn Young, enseignant de physique à l’école secondaire Le Salésien de Sherbrooke, cherchait un moyen de motiver ses élèves en difficulté.

Joueur lui-même et inspiré par le jeu vidéo «World of WarCraft», Shawn Young a alors créé le monde de «ClassCraft», un jeu de rôle, éducatif et collaboratif.  Il a invité ses élèves à participer à ce jeu où il faut cumuler le plus de XP (points d’expériences) possible.

Dans «ClassCraft», l’enseignant est maître du jeu et les élèves, divisés en équipes déterminées par le maître –  qui voit à un équilibre d’élèves forts-faibles dans chaque groupe -, deviennent prêtre, guerrier ou magicien. Chacune des catégories de personnage possède des points de vie (HP), des points d’action (AP) et dispose de certains pouvoirs.  Pour acquérir ces pouvoirs, les équipes doivent prouver leur valeur. Pour ce faire, elles doivent se concerter, établir une stratégie d’équipe et selon leurs actions (bonnes ou mauvaises), chaque joueur peut gagner ou perdre des points.  Par exemple, aider un coéquipier vaut des points.  À tous les 1 000 points d’expérience, le joueur monte d’un niveau et obtient un point de pouvoir.  Un nouveau pouvoir pourrait être de remettre un travail plus tard, etc.

Depuis quelque temps, «ClassCraft» a fait couler beaucoup d’encre et pour cause, son créateur a reçu à la fin de l’année dernière une subvention de 998 000$ de dollars du Fonds des Médias du Canada (FMC) pour développer la toute dernière version «ClassCraft» . Certaines sources mentionnent que plus d’un million d’élèves y joueront cet automne car près de 7 000 professeurs, dans 50 pays différents ont adoptés le jeu.

Shawn Young, bien que conscient des critiques formulées autour de l’usage du jeu vidéo en classe, reste convaincu de sa pertinence puisqu’il constate, année après année, combien la motivation des élèves (qu’ils soient faibles ou forts, filles ou garçons) s’est accrue dans ses classes.

Sources:

«Le jeu éducatif ClassCraft disponible dans une nouvelle version», Le lien Multimédia, 22 août 2014.

Site de ClassCraft

Roberge, Alexandre, «La classe comme une partie  de Donjons et Dragons. Motivant!», Thot Cursus, 5 août 2014.

Aijsta, «ClassCraft: et si l’école était un RPG», HiTek, 4 juin 2014.

Pion, Isabelle, «Une aide de 998 000$ pour ClassCraft», La Tribune, 29 novembre 2013.

Beaudoin, Charles, «Jouer à apprendre avec World of ClassCraft», La Tribune, 6 mars 2013.

 

MOOC 2.0: le retour du balancier?
Des outils gratuits pour créer des sondages ou des questionnaires en ligne

Commentaires

  1. Jean-Sébastien Dubé a écrit:

    L’émission Planète Techno sur la chaîne ICI Explora interviewait aussi Shawn Young, le vendredi 29 août dernier: http://ici.exploratv.ca/videos/classcraft

    Dans l’entrevue l’enseignant réfère à son jeu comme de la réalité augmentée, pourtant il nous semble qu’il emprunte davantage à certains principes des Alternate Reality Games (ARG), quoique la composante narrative semble limitiée: http://en.wikipedia.org/wiki/Alternate_reality_game

    Il mentionne également que 10 000 enseignants dans 50 pays ont actuellement un compte ClassCraft et qu’une application pour mobiles existent désormais.

    • francheska gaulin a écrit:

      Merci Jean-Sébastien pour ces précisions. Quand aux chiffres, il est clair qu’ils augmentent sans cesse, le nombre d’enseignants s’abonnant au jeu allant toujours grandissant.

  2. Francheska Gaulin a écrit:

    Un récent reportage diffusé sur Ici Radio-Canada (http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7232221) parle d’un succès mondial pour ClassCraft, faisant maintenant état de plus de 100 000 joueurs, dans 65 pays et traduit dans bientôt 11 langues.

Exprimez-vous !

*