La qualité de l’éducation et de la formation deviendra-t-elle un enjeu fédéral?

Le Conseil canadien des chefs d’entreprises publiait, début juillet, un document appelant un contrôle fédéral sur l’éducation «pour pallier la baisse dramatique de la qualité de l’éducation et de la formation au pays». En effet, en s’appuyant sur des statistiques de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), le rapport arrive à la conclusion que le Canada tire de plus en plus de l’arrière en matière d’apprentissage par rapport aux autres pays développés. Il avance  que seul le gouvernement fédéral peut faire preuve de leadership et mettre en place une stratégie nationale d’éducation et de formation. Le rapport propose la création d’une agence nationale qui en fixerait les objectifs ainsi que la création d’un autre organisme pour en suivre la progression. Le message s’adressait principalement au Conseil des ministres de l’Éducation du Canada (CMEC),  qui tenait sa 103e réunion, le 9 juillet dernier.

À l’issue de la dite rencontre, «les ministres indiquent que la transformation est primordiale pour l’avenir» (titre du communiqué du CMEC). Avec la collaboration des ministres provinciaux responsables du marché du travail), ils misent sur l’organisation d’un colloque pancanadien sur les compétences professionnelles. «Ce colloque permettra aux leaders du secteur des affaires, des milieux syndical et universitaire ainsi qu’aux associations étudiantes et à d’autres intervenants de mettre en commun leurs pratiques exemplaires novatrices en développement des compétences et d’examiner divers moyens de mieux aligner les systèmes d’éducation et de formation sur les besoins des marchés du travail provinciaux et territoriaux.» Le représentant du Québec à cette rencontre, M. David Birnbaum, adjoint parlementaire du premier ministre Philippe Couillard, a toutefois tenu à préciser que « les provinces et les territoires possèdent le pouvoir législatif, les connaissances et l’expertise voulus pour veiller à ce que les systèmes d’éducation et de formation du Canada travaillent en harmonie avec les marchés du travail pour propulser l’économie du Canada. »

Sources :

Presse canadienne,  Un rapport propose un contrôle fédéral sur l’éducation, Le Devoir, 7 juillet 2014

CMEC, Les ministres de l’Éducation indiquent que la transformation est primordiale pour l’avenir (communiqué), 9 juillet 2014

 

Les autorités américaines entichées du 'competency-based learning'
Plagiat : allégations dans les hautes sphères de l’administration de l’éducation

Exprimez-vous !

*