Les qualités d’une bonne politique sur l’intégrité intellectuelle

Lors de la 6th International Integrity & Plagiarism Conference (New Castle upon Tyne, 16-18 juin 2014), la professeure Tracey Bretag, à la tête du Exemplary Academic Integrity Project (EAIP), a présenté les résultats d’une analyse de politiques sur l’intégrité intellectuelle de plusieurs universités australiennes.

 

Sa recherche lui permet d’affirmer qu’une bonne politique sur l’intégrité intellectuelle doit posséder cinq qualités :

  • elle est accessible : facile à trouver et facile à lire,
  • elle conçoit l’intégrité intellectuelle comme un processus éducatif,
  • elle identifie clairement les acteurs et leurs responsabilités,
  • elle contient suffisamment de détails sans en être noyée,
  • elle est soutenue par des stratégies à long terme de mise en œuvre et de soutien.

 

Bretag encourage les universités à évaluer les actions en vue de soutenir l’intégrité intellectuelle et ce, afin d’en mesurer l’efficacité et la justesse.

 

 

Source-

Jonathan Bailey. The 6th International Integrity & Plagiarism Conference: Day Three. Plagiarism Today. 20 juin 2014.

 

Les «learning pills» ou «pilules de formation»
L’intégrité intellectuelle au-delà du respect d'une politique

Exprimez-vous !

*