Umberto Eco sur les compétences informationnelles

Dans une entrevue portant sur l’importance culturelle des listes, l’auteur érudit Umberto Eco aborde google (page 2/2 de l’entrevue) et les risques pour les jeunes d’avoir accès à un si vaste répertoire d’information sans avoir la capacité de discerner l’information fiable. Il propose aux enseignants une piste d’activité pour amener les apprenant à considérer les sources d’information avec un regard critique. Extrait :

The teacher should say: « Choose any old subject, whether it be German history or the life of ants. Search 25 different Web pages and, by comparing them, try to figure out which one has good information. » If 10 pages describe the same thing, it can be a sign that the information printed there is correct. But it can also be a sign that some sites merely copied the others’ mistakes.

Un peu plus loin dans le même article, Eco évoque à nouveau le rôle essentiel du discernement et des compétences informationnelles :

Culture isn’t knowing when Napoleon died. Culture means knowing how I can find out in two minutes. Of course, nowadays I can find this kind of information on the Internet in no time. But, as I said, you never know with the Internet.

Via David Allen sur Twitter, lui-même via @filontheroad.

Faire de la veille ou savoir chercher
Interne : HEC Montréal – la seule à offrir un B.A.A. trilingue

Exprimez-vous !

*