Quelle est la nature de votre contribution à un article scientifique? Changement à l’horizon dans l’édition savante

On ne trouve pratiquement plus d’articles scientifiques signés par un seul auteur. Au contraire, les signatures multiples sont légion, un phénomène en grande partie attribuable à l’émergence de recherches collaboratives d’envergure nationale et internationale. Comment alors savoir qui a fait quoi dans la recherche rapportée dans un article? Même si l’ordre des auteurs est censé donner une indication de l’importance de la contribution de chacun, il ne précise pas la nature de sa contribution. Or, la nature de la contribution parle des compétences spécialisées des auteurs (analyse statistique, etc.), permet de mesurer leur mérite et, le cas échéant, de faire valoir leur renommée en vue d’une embauche, d’une promotion ou d’un concours de financement de projets de recherche.

En 2012, quelques éditeurs de revues scientifiques a formé un groupe de travail avec Harvard et le Wellcome Trust pour élaborer une taxonomie des rôles de contribution. Cette taxonomie a été soumise à 1200 auteurs correspondants (ceux avec qui les éditeurs communiquent) dans le domaine biomédical et des sciences de la vie. Il leur était demandé d’identifier le rôle de chaque auteur de l’article dont ils étaient responsables et de critiquer la taxonomie. Voici la liste des rôles.

WhoDidWhat

230 auteurs ont répondu à l’appel. 85% ont trouvé que la taxonomie était facile à utiliser et qu’elle couvrait tous les rôles. Un répondant a même mentionné que la taxonomie à l’essai était plus juste et moins « généreuse » quant aux rôles des auteurs. Toutefois, les répondants ont soulevé des questions de fond :

  • comment s’assurer que tous les auteurs sont d’accord sur la nature de leur contribution?
  • Comment s’assurer que les superviseurs ne prendront pas plus de mérite que celui qui leur revient?
  • Comment reconnaître que la valeur de certains rôles varie selon les articles et les domaines de recherche?
  • Devrait-on inclure les rôles de « décrocheurs » de fonds et de directeur de projet?

Le groupe de travail s’associera la collaboration de la National Information Standards Organization pour faire évoluer la taxonomie tout en ayant le souci de ne pas alourdir la charge de travail des auteurs. Il se propose également de sonder à nouveau la communauté de recherche en incluant, cette fois-ci, d’autres champs disciplinaires.

Si, dans le monde de la recherche, il demeure important d’être auteur d’articles scientifiques, il est devenu impératif de connaître la nature de la contribution de chaque auteur.

Sources –

Maisonneuve, Hervé.   Les contributeurs devraient remplacer les auteurs : il faut connaître les contributions de chacun pour un article. Rédaction médicale et scientifique. 16 mai 2014.

Allen, Liz, Brand, Amy, Scott, Jo, Altman, Micah et Hlava, Marjotie. Publishing : Credit where credit is due. Nature. 16 avril 2014.

 

Réorganiser l’enseignement  supérieur en regroupant les établissements universitaires français
De l’utilité d’une déclaration d’intégrité académique

Exprimez-vous !

*