Coursera organisera des « classes inversées » dans des bibliothèques de New York

Marc Couture me transmet cette information intéressante:  Afin de soutenir les masses d’étudiants de ses MOOC et de favoriser leur réussite, Coursera organisera des « carrefours d’apprentissage » (learning hubs) dans certaines bibliothèques de New York.  Ces « carrefours » seront essentiellement des lieux où les étudiants discuteront des cours de masse qu’ils auront préalablement consultés en ligne.  Les bibliothèques embaucheront des « facilitateurs » pour accompagner les groupes (ce qu’elles font déjà pour différentes associations).

Alors que les taux de réussite des MOOC de Coursera tournent autour de 3 %, les étudiants qui fréquentent de tels groupes d’études atteignent un taux de réussite de 30 %:

« Several thousand students have participated in similar gatherings in a handful of countries around the world including India, Ukraine and Madagascar. Completion rates among those students are better than 30 per cent, Ms. [Lila] Ibrahim [Coursera’s chief business officer] said.

The company has generated some interest at universities and a few corporations that have students or employees watch the lectures online at home and discuss them in groups, much like the library system will do. » (Belkin, 2014)

Coursera fait déjà payer une centaine de dollars pour l’évaluation menant à des certificats.  À terme, de tels « carrefours » pourraient constituer une nouvelle avenue de monétisation pour Coursera, qui décompose l’expérience de la classe traditionnelle et demandera paiement pour chaque élément s’y rapprochant…

Le choix de New York se justifie par l’importance de la communauté d’utilisateurs de Coursera: 50 000.

Source: Belkin, Douglas, « Coursera to open public library learning hubs in NYC« , The Australian – Higher Education, 2 mai 2014.

Google, vie privée et publicité ciblée en éducation
Inverser son enseignement pour rendre les étudiants autonomes dans leurs apprentissages?

Exprimez-vous !

*