L’ancienne ministre de l’éducation de l’Allemagne déboutée en cours

Annette Schavan a perdu son doctorat en février 2013 en raison de plagiat dans sa thèse.  Elle a dû démissionner de son poste de ministre de l’éducation et avait annoncé son intention de contester la  décision de son université de lui retirer son doctorat en invoquant des vices de procédure.  Quelque 13 mois plus tard, on apprend que le tribunal donne raison à l’université.  The court was very clear in stating that the university had, indeed, followed correct procedures.

Mme Schavan a laissé entendre qu’elle soumettrait son cas aux tribunaux supérieurs, ce que plusieurs lui déconseillent de faire, car dans la majorité des situations similaires, les tribunaux ont donné raison aux universités.

Sources:

Weber-Wulff, Debora.  Germany’s former Education Minister remains without doctorateCopy, Shake, and Paste.  20 mars 2014.

Dépêche antérieure dans L’éveilleur : Allemagne : vers une série noire de thèses plagiées chez les ministres ?

 

Interne: une vision plus claire du site Outremont de l'UdeM
Interne: Retards dans les évaluations des mémoires et thèses : les étudiants se plaignent mais que faire?

Exprimez-vous !

*