«Benchmarker» et observer la pédagogie inversée

«La classe inversée à l’université,… une pédagogie innovante à benchmarker!» et «Chasse à l’innovation pédagogique… l’oeil affûté du trappeur québecois!», sont deux billets qu’a proposé la semaine dernière ÉducPros, où se pose la question de reproductibilité de l’innovation pédagogique.

Jean-Charles Cailliez y partage deux expériences de professeurs qui vivent la pédagogie inversée et ont accepté d’accueillir en leur classe un collègue «observateur».

Je vous propose en vrac les impressions de ces deux «professeurs-observateurs» :

  • la classe inversée est conviviale
  • les termes de l’évaluation finale peuvent être discutés et choisis d’un commun accord
  • en classe les étudiants expliquent ce qu’ils ont compris de la matière (celle qu’ils ont vue à l’extérieur à partir des ressources mises à leur disposition)
  • rien n’y est «magistral», tout se fait sur le mode de la discussion
  • bouquins et portables sont ouverts et servent à alimenter les pages de Wiki en construction pour le cours et à faire des recherches dès qu’une question ne trouve réponse
  • le professeur écoute, ne corrige sur le coup les propos erronés qui peuvent être exprimés par les étudiants mais au besoin reformule, précise ou relance par des questions parfois toutes simples comme: «êtes-vous sûrs de ce que vous avancez-là?», «est-ce que la question a bien été répondue?», «avons-nous tout couvert ce qui était à voir?», etc.
  • les étudiants avancés interviennent plus et aident par leur compréhension ceux qui n’ont pas encore tout assimilé
  • ceux qui ne disent rien sont 100% présents, à l’écoute et activement engagés
  • le rythme est soutenu, les temps morts indiquent quant à eux des moments de réflexion et de questionnement, prémisses indispensables aux apprentissages

En lisant ces deux billets, le mot partage m’est aussi maintes fois venu à l’esprit. Partage comme une ouverture à l’autre (qu’il soit collègue professeur ou pair étudiant) et à la connaissance; partage pour que prenne sens tout ce savoir aujourd’hui accessibles à travers de multiples sources d’information; partage comme à travers les blogs.

Source:

Cailliez, Jean-Charles, «La classe inversée à l’université,… une pédagogie innovante à benchmarker!» et «Chasse à l’innovation pédagogique… l’oeil affûté du trappeur québecois!», ÉducPros.fr, le blog JC2, 24 et 28 février 2014.

Étude sur le droit d’auteur en formation à distance
Une vidéo ludique sur les quatre phases de l'apprentissage

Exprimez-vous !

*