Guided Pathways, Stackable Credentials et Competency-Based programs: trois stratégies pour réformer l’enseignement supérieur aux États-Unis

A Path Forward, un rapport du Center for American Progress, un institut de recherche américain, propose quelques stratégies susceptibles d’encourager la réforme en enseignement supérieur en misant sur un rapprochement entre les institutions d’enseignement et les employeurs.

Guided Pathways to Success

Le rapport propose l’élaboration de parcours académiques balisés pour les étudiants provenant des « high schools »; ces derniers seraient d’abord inscrits dans de grands champs de spécialisations (« meta-majors »), pour ensuite se spécialiser dans un domaine en particulier. Ce modèle n’est pas sans rappeler les programmes de formation préuniversitaires du réseau collégial québécois, qui se voit d’ailleurs décrit et cité en exemple par l’auteur du rapport.

Stackable Credentials

Ce modèle propose de développement de plusieurs programmes arrimés et emboîtés les uns aux autres, développés dans une logique de progression des habiletés de l’étudiant. À la différence des « programmes gigognes » tels qu’on les connaît, chaque diplôme permettrait de l’avancement sur le plan professionnel (voire l’accès à des postes comportant des responsabilités spécifiques) et serait donc développé en étroite collaboration avec le marché du travail. On vise donc des champs professionnels dont la pratique est déjà bien encadrée.

Le rapport met en lumière certains problèmes, notamment:

  1. le fait que ce modèle soit peu flexible pour des étudiants déjà expérimentés dans le domaine,
  2. la difficulté à arrimer ce nouveau genre de programme aux formations existantes et
  3. l’établissement de standards communs pour tous les programmes d’un domaines offerts par les différentes institutions d’enseignement.

Ce modèle apparaît néanmoins comme étant une solution prometteuse pour la réinsertion professionnelle de clientèles étudiantes difficiles à rejoindre autrement.

Competency-Based programs

Cette idée de baser des programmes sur la démonstration de ce que les étudiants peuvent faire plutôt que sur l’enseignement n’est pas nouvelle : déjà présente dans bon nombre de champs de pratique, l’idée de la généraliser à un plus grand nombre de programmes d’études a été endossée par le Département américain de l’éducation.

Le rapport soulève en outre un certains nombre de barrières à de telles réformes, notamment sur le plan de la réorganisation et le transfert de responsabilités que de tels changements impliqueraient ainsi qu’en raison des nouveaux modèles financiers qui devraient être développés.

Source: Bergeron, David, A Path Forward. Game-Changing Reforms in Higher Education and the Implications for Business and Financing Models. Center for American Progress, décembre 2013.

Une nouvelle maîtrise par cumul à la TÉLUQ
Numérique en éducation: une vidéothèque « presque parfaite »

Exprimez-vous !

*