Développer un aggrégateur mobile pour son cours?

Sydneyeve Matrix, professeure de communication à l’Université Queens, présente une expérience qu’elle a entreprise afin d’aider ses étudiants à mieux gérer l’infobésité: le développement d’une application mobile multi-plateforme (iOS et Android), ClassCaddy, servant d’agrégateur pour différentes sources d’information ainsi que les moyens de communication utilisés durant le déroulement d’un cours.  L’objectif poursuivi était de faciliter l’accès et l’utilisation des outils, notamment en centralisant l’accès au matériel déposé sur l’ENA institutionnel, en offrant aux étudiants la possibilité de télécharger ces ressources pour consultation hors-ligne et de participer aux échanges entre les cours en classe (par le suivi de mots clics sur Twitter ainsi que des fils de discussion sur Facebook).

Les résultats d’une enquête effectuée auprès de 2700 étudiants, publiés dans un article du périodique Issues and Trends in Educational Technology Journal, démontrent que malgré le besoin exprimé par ses étudiants, moins de la moitié des étudiants ont utilisé l’application entre 2011 et 2013.  Parmi les facteurs pouvant expliquer ce résultat, les étudiants mentionnent certaines restrictions matérielles, le coût élevé des plans de données et la redondance des médias proposés.  Cependant, les étudiants sont encouragés par l’effort visant à leur fournir du matériel au moment et à l’endroit qui leur conviennent, dans la mesure où les informations sont mises à jour rapidement et régulièrement.  Les étudiants motivés ont également apprécié pouvoir accéder à du matériel complémentaire.

Source: Matrix, Sydneyeve. Teaching With Smartphones: Mobile Apps in Higher Ed. 26 janvier 2014.

Guide de conception et d'utilisation du manuel numérique universitaire
Et si Keynes avait eu raison? 47 % des emplois pourraient disparaître d'ici 20 ans

Exprimez-vous !

*