Épreuves d’admission au secondaire : Cap sur la créativité, la culture générale et les habiletés scolaires

Parce qu’elle considérait les examens d’admission trop stressants, la direction du Collège Sainte-Anne, à Lachine, l’une des écoles privées les plus cotées de la province, les a remplacés par des évaluations plus générales, permettant de surcroît de se faire une meilleure idée du potentiel des élèves.

Dorénavant, le Collège optera pour l’analyse des bulletins de quatrième et de cinquième année primaire des candidates et des candidats. «Un examen, c’est une photo. Un bulletin, c’est une vidéo. L’idée que tu te fais de l’élève est meilleure», affirme le directeur général de l’établissement, Ugo Cavenaghi.

Trois tests seront également distribués aux élèves, dans le but d’évaluer leur créativité, leur culture générale et leurs habiletés scolaires.

M. Cavenaghi se défend par ailleurs de « niveler par le bas », affirmant qu’il « […] veut simplement avoir des élèves qui aiment [l’] école et qui restent jusqu’en cinquième secondaire. »

L’initiative m’apparaît des plus intéressantes, à l’heure où le décrochage scolaire, bien qu’il semble avoir diminué, est encore bien présent dans les écoles secondaires de la province. Qui plus est, l’école devrait être un lieu d’apprentissage stimulant et ouvert pour les élèves, et la substitution des examens d’admission rigides au profit d’évaluations moins stressantes et à caractère plus global, qui visent à mesurer notamment la créativité et la culture générale, ne peut qu’être salutaire les futures apprenantes et apprenants.

Source : Lacoursière, A. « Des examens jugés “trop stressants“», La Presse, 29 septembre 2009.

Interne : Université du Minnesota : nouvelles salles de classe centrées sur l’apprentissage
La collecte de l’information à l'ère numérique

Exprimez-vous !

*