Un litige relatif à la propriété intellectuelle jette une ombre sur l’obtention d’un prix international en entreprenariat social par des étudiants de McGill

Lundi soir le 23 septembre 2013, cinq étudiants au MBA de McGill ont remporté le prix Hult : 1M$US avec leur projet de production et de transformation d’insectes, une ferme de criquets,  pour nourrir les humains et ainsi contribuer à réduire la pauvreté dans certaines régions du monde.

Sur son site Web, le prix Hult se présente comme étant le plus important concours étudiant visant à trouver des solutions aux problèmes sociaux. Les gagnants utilisent la bourse comme capital de départ et bénéficient des conseils du milieu des affaires international.  Plus de 10 000 étudiants représentant quelque 150 pays au tour du monde prennent généralement part au concours. 

Cette année, les participants devaient créer une entreprise sociale pouvant fournir de la nourriture à des populations pauvres, plus particulièrement aux 200 millions de personnes qui vivent dans des bidonvilles.

Un étudiant, ancien co-équipier des cinq autres, soutient que ces derniers ont utilisé lors de la demi-finale du matériel qu’il a produit et qu’ils l’ont écarté de la suite de la compétition et qu’il a eu l’idée de se servir d’insectes pour nourrir les humains remonte à 2009 et qu’il a conçu un projet de ferme de criquets.   Les lauréats affirment ne pas avoir eu recours aux idées de l’étudiant plaignant, qu’ils avaient embauché comme consultant.

La dispute a été portée à l’attention des administrateurs de McGill, qui ont fait une enquête et proposé que l’équipe verse à l’étudiant plaignant la somme de 5 300$.  L’entente n’a pas été signée en raison d’un différend à propos du communiqué de presse.  Dans une déclaration, le vice-principal à la commercialisation et aux relations externes de l’université, Olivier Marcil, a affirmé que l’université avait fait enquête, suggéré une solution et espérait toujours que les diverses parties arriveraient à s’entendre.

Il s’agit ici de reconnaissance de la contribution intellectuelle à sa juste valeur dans une invention : significative ou d’appoint.  Même si toutes les politiques universitaires en matière de propriété intellectuelle recommandent la signature d’une entente, cette prescription n’est pas toujours suivie.

La dispute avait fait l’objet d’un article dans Businessweek le 12 septembre dernier, article qui relate les tenants et aboutissants de la situation : les allégations, l’enquête, les positions, les arguments, les questions…  À lire, faute de pouvoir faire un résumé d’un article déjà fort bien écrit.

Sources :

Rakobowchuk, Peter.  « Un étudiant de McGill se dit victime de vol de propriété intellectuelle ».  La Presse.  24 septembre 2013.

Lavelle, Louis.  « Ownership of McGill Entry in Hult Prize Called Into Question ».  Businessweek.  12 septembre 2013.

Dans un séminaire, donner davantage de contrôle aux étudiants mènerait à plus de motivation et de meilleurs résultats?
« Si vous voulez que je vous dirige »

Exprimez-vous !

*