« Après tout je ne suis pas Meryl Streep! » (classe inversée)

« Après tout, je ne suis pas Meryl Streep!« , c’est le titre d’une conférence qui sera offerte jeudi prochain 26 septembre, dans le cadre des activités 2013 du Comité de Pédagogie Universitaire (CPU) de l’université du Québec à Chicoutimi, à tout le personnel enseignant désireux d’en savoir plus sur la classe inversée.

C’est assurément pour faire sourire, déclencher les réactions et enclencher la discussion que la conférencière, madame Esther Boucher (chargée de cours de l’Université du Québec à Trois-Rivières), a choisi d’interpeller ainsi professeurs et autres membres du personnel enseignant lors de sa prochaine conférence, qui vise à présenter l’approche de classe inversée et à identifier les contextes dans lesquels elle s’avère des plus judicieuses.

« La classe inversée, sans s’imposer comme «la» formule pédagogique miracle ou comme un moule rigide, se veut davantage une approche parmi d’autres, au service de l’enseignant qui peut l’adapter aux besoins de son propre contexte. »

Une façon amusante d’interpeller et d’aborder la chose pédagogique.

Source: Giroux, Patrick, « Quand la classe inversée s’amène à l’université« , PédagoTIC, 17 septembre 2013.

Évolution du e-learning : USA vs France
Interne: seconde année d'Edulib et bilan de la première année

Exprimez-vous !

*