Des étudiants moins préparés apprendraient mieux des chargés de cours

Selon les auteurs d’une étude menée auprès de huit cohortes (2001 à 2008) d’étudiants de première année à l’Université Northwestern, les étudiants débutants – particulièrement les plus faibles à l’entrée – apprendraient davantage des chargés de cours que des professeurs de carrière.  Et ce, peu importe la discipline.

Les dossiers de 15,662 étudiants ont été examinés.  Les étudiants de première année ont été choisis parce qu’ils étaient les plus susceptibles à recevoir de l’enseignement à la fois de chargés de cours et de professeurs de carrière et avaient peu d’a priori quant à la qualité de qui leur enseignaient.

Pour mesurer l’apprentissage de ces étudiants sur le long terme, les auteurs ne se sont pas basé sur les résultats académiques ou la proportion d’étudiants qui complétaient leur programme…

 « The study found that students were significantly more likely to enroll in a second course in the subject when the first course had been taught by an adjunct, and that they were likely to earn a higher grade in that second course if the first had been taught by an adjunct. » (Jaschik, 2013)

Les auteurs de l’étude sont David Figlio, qui occupe la chaire Orrington Lunt en éducation, politique sociale et économie à la Northwestern; Morton O. Schapiro, le recteur de Northwestern (et un spécialiste de longue date en économie de la formation supérieure), ainsi que Kevin B. Soter, un consultant en gestion.

Les auteurs ne concluent pas qu’il faut restreindre l’enseignement par les professeurs de carrière.  Ils considèrent cependant que la proportion élevée d’enseignement par des chargés de cours (70 % aux États-Unis) et la multiplication des postes de professeurs dédiés à l’enseignement n’est peut être pas une mauvaise chose.

« Instead, [Figlio] and his fel­low authors wrote, the re­sults of­fer ev­i­dence that des­ig­nat­ing full-time fac­ul­ty members to fo­cus chief­ly on teach­ing, par­tic­u­lar­ly at research-in­ten­sive uni­ver­si­ties like Northwestern, may not be the cause for alarm that many see. It may even improve students’ learning.

« Per­haps, » they wrote, « the grow­ing prac­tice of hir­ing a com­bi­na­tion of re­search-in­ten­sive ten­ure-track fac­ul­ty mem­bers and teach­ing-in­ten­sive lec­tur­ers may be an ef­fi­cient and edu­ca­tion­al­ly pos­i­tive so­lu­tion to a re­search uni­ver­si­ty’s mul­titask­ing prob­lem. » (Berrett, 2013)

Ils reconnaissent que Northwestern n’est pas une université typique (compte tenu d’une sélection très rigoureuse à l’entrée), mais croient leurs résultats tout de même transférables puisqu’ils concernent notamment les étudiants plus faibles.  Notons que les chargés de cours touchés par l’étude avaient tous au moins six semestres d’expérience et jouissaient des conditions de travail intéressantes par rapport à la situation dans d’autres universités.

Sources:

Berrett, Dan, « Ad­juncts Are Bet­ter Teachers Than Tenured Professors, Study Finds« , The Chronicle of Higher Education, 9 septembre 2013

Jaschik, Scott, « The Adjunct Advantage« , Inside Higher Ed, 9 septembre 2013

Weeks, Erin, « Off the Track« , The Scientist, 9 septembre 2013

Echo360 Active Learning encourage la recherche sur l'apprentissage actif
Ce que pensent les enseignants des principales technologies éducatives

Exprimez-vous !

*