L’attrait de la liberté créative offerte par le jeu MineCraft

Alexandre Roberge du Thot Cursus approfondissait en juin dernier son exploration de l’univers du jeu MineCraft amorcée dans un article d’avril 2012.

Étonné que le jeu suscite un tel engouement compte tenu de son graphisme de base, Roberge cherche à percer le « secret » de cette popularité grandissante (le cap de 10 millions de ventes du jeu ayant été atteint en avril 2013).  Il en vient à la conclusion que c’est la liberté que confère le jeu qui en fait l’attrait.  Quelques extraits:

« … Minecraft est arrivé avec un autre modèle de jeu qui semblait presque disparu : un monde ouvert, complètement façonné par le joueur. Pas de narration à suivre ni de score à battre, seulement un immense bac à sable où presque tout est permis. […]  …Minecraft va puiser plus loin dans le cœur des joueurs : il réveille la part d’enfant en eux, un enfant qui aime fabriquer des villes, des animaux et des paysages, puis les mettre en scène dans des histoires interminables. » [Roberge, 2013; notre emphase]

 » Quand on s’entretient avec des joueurs de Minecraft, comme je l’ai fait, un mot revient constamment dans leur bouche : libertéMinecraft est pour celui qui le pratique l’équivalent vidéoludique des Legos de son enfance. Il est possible de tout faire et, particulièrement dans le mode construction (il n’y a pas de monstres dans ce mode), les joueurs ont le temps et la place pour bâtir ce qu’ils veulent. Dans le mode en ligne, les joueurs peuvent autant construire ensemble une mégapole que s’amuser à détruire les créations de leurs pairs. […] Un des joueurs questionnés m’a dit : « Je ne dirais pas que c’est un jeu, c’est une plateforme artistique. » Et quand on voit certaines constructions bâties par des joueurs, nous serions portés à le croire. » [Roberge, 2013; nos emphases]

Roberge rappelle le potentiel pédagogique de ce jeu, qu’il précisait dans son article original:

« Depuis la création de Minecraft Edu, les idées d’utilisation pédagogique se multiplient :

  • Recréer des constructions humaines et les explorer
  • Comprendre les proportions
  • Reproduire des portions de texte afin de vérifier la compréhension de lecture
  • Minecraft possédant des blocs musicaux, il est même possible de reproduire des morceaux de musique connus ou d’en créer de nouveaux. » [Roberge, 2012]

Outre l’initiative MineCraft EDU, Roberge y mentionne le blogue « The Minecraft Teacher » de Joel Levin ou le wiki « Minecraft in School », créé par Lucas Gillepsie.

Les exemples de travaux effectués par les étudiants (des ordres primaire et secondaire, il est vrai) sont impressionnants.  Toutefois, la souplesse de MineCraft et la liberté qu’il confère aux joueurs ouvrent des possibilités intéressantes à l’enseignement supérieur (histoire, urbanisme, gestion, écologie, etc.), nous semble-t-il.

Sources:

Roberge, Alexandre. « Minecraft : du bricolage ludique aux usages pédagogiques« , Thot Cursus. Dernière mise à jour : 31 mai 2012.

Roberge, Alexandre. « Le secret du succès de Minecraft« , Thot Cursus. Dernière mise à jour : 24 juin 2013.

 

Guide touristique, cheerleader, Big Brother, etc... 8 rôles pour l'enseignant à distance
Infographies qui présentent un état de la situation des MOOC

Commentaires

  1. Jean-Sébastien Dubé a écrit:

Exprimez-vous !

*