«La vidéo au service de l’apprentissage»

Sous la plume de Mercedes Déziel-Hupé, dans «La vidéo au service de l’apprentissage», Affaires Universitaires relate l’histoire de Jules Thibault, professeur de génie chimique à l’Université d’Ottawa, qui depuis septembre 2012 diffuse sur You Tube des vidéos dans le cadre de son cours de Contrôle des procédés. Un autre exemple qui montre bien la place que tend à occuper la vidéo en enseignement supérieur («Mon prof sur You Tube», etc) et de ce que cela implique comme changement de rôle pour les professeurs qui s’y mettent. L’éveilleur a déjà abordé cet aspect qui fait passer le rôle de l’enseignant à celui de créateur-concepteur de ressources en ligne dans son billet «Inflation de logiciels de création de cours, de supports d’enseignement…».

Bien qu’à l’Université d’Ottawa des système de captation de cours en salle de classe existe, le professeur Thibault a préféré investir dans la production de capsules courtes et structurées de manière à ne transmettre que l’essentiel. Grâce au soutien financier d’un Fonds propre à l’université, il a acheté des équipements, installé un petit studio à la maison et produit une quinzaine de capsules. Ces vidéos sont simples et intègrent différents éléments visuels. on y voit donc le professeur lui-même qui explique telle ou telle théorie ou formule avec le support d’un tableau blanc et d’annotations.  D’une durée moyenne de 12 minutes, ces capsules ont un taux de consultation, si on en croit l’indicateur de visionnement de You Tube, qui varie de 28 et 173 fois, si l’on se fie à la date de dépôt sur la plateforme. D’après madame Déziel-Hupé :

«M. Thibault a vu ses évaluations de cours augmenter suite à l’intégration de ces ressources en ligne. Il croit aussi que davantage de ressources (p. ex. financières et technologiques) sur le campus rehausseraient le potentiel de cette forme d’apprentissage pédagogique. Enfin, il envisage la possibilité d’un partage interuniversitaire des cours en ligne et espère avoir contribué tant au contenu du cours qu’à l’apprentissage des étudiants.»

Un exemple qui contribue à enrichir le corpus des usages de la vidéo pédagogique en enseignement supérieur.

Sources :

Déziel-Hupé, Mercedes, «La vidéo au service de l’apprentissage», Affaires Universitaires, 20 février 2013.

Gaulin, Francheska, «Mon prof sur You Tube», «La flipped classroom prend racine», L’éveilleur, 25 septembre et 20 décembre 2012.

Devauchelle, Bruno, «Inflation de logiciels de création de cours, de supports d’enseignement…», (blogue éponyme). 28 décembre 2012.

Développer des outils technologiques destinés à améliorer l’éducation
Un Mooc sur les réseaux sociaux en contexte d'apprentissage

Exprimez-vous !

*