L’Association canadienne pour les études supérieures (ACÉS) publie un rapport sur les structures de doctorat au Canada

L’ACÉS vient de rendre public un rapport sur les structures de programmes de doctorat au Canada.  Ce rapport présente les informations recueillies sur les sites web des universités canadiennes, informations qui ont été regroupées en quatre catégories :

  • des composantes obligatoires: mémoire (traduction de thesis!!) et soutenance; examen de synthèse; cours; projet de recherche
  • des composantes fortement recommandées : comité conseil, rencontres et rapports annuels; soutien financier minimal et politique de soutien financier pour les étudiants; programme de perfectionnement professionnel (ici, on aurait pu mentionner le microprogramme d’enrichissement des compétences en recherche de l’Université de Sherbrooke); séminaire départemental; semaine d’accueil et d’intégration; cours ou ateliers sur des enjeux académiques (éthique, intégrité en recherche, propriété intellectuelle)
  • des composantes bonnes à avoir : budget pour diffusion des résultats de recherche;  cours de méthodologie; cours de langues
  • les innovations  : balises réglementaires pour les thèses par articles; balises réglementaires pour le passage accéléré de la maîtrise au doctorat; programmes de stage en milieu de travail; cotutelle (les universités canadiennes viennent de découvrir la cotutelle de thèse); programmes à temps partiel ou flexible; poursuite simultanée d’un doctorat et d’un diplôme; doctorats de recherche interdisciplinaires; doctorats professionnels.

Ce rapport ressemble à une photographie qui, prise à un moment précis, reflète la réalité non seulement de ce moment mais également du photographe (sa connaissance du milieu universitaire pancanadien, dont la réalité québécoise, ses jugements…)

NDLR – La version originale en anglais est plus agréable à lire du fait qu’on évite certaines traductions littérales et certaines erreurs syntaxiques ou grammaticales.  D’ailleurs, la liste ci-dessus n’a pas été reprise telle qu’on la trouve dans le rapport en français.

Source – ACÉS.  Structure des programmes de doctorat au Canada.  Association canadienne pour les études supérieures.  Décembre 2012.  10 pages.

Nouvel outil pour les directrices et directeurs de recherche
Fraude scientifique - Ne tirez pas sur le messager!

Exprimez-vous !

*