Les sujets de recherche des étudiants boursiers en sciences humaines

Brent Herbert-Copley, vice-président du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) – secteur « Capacité de recherche » signe un article dans le Globe and Mail du 23 janvier 2013.  Cette fois, il se penche sur les sujets de recherche des boursiers du CRSH.

Le CRSH octroie annuellement environ 3 000 bourses de recherche à la maîtrise, au doctorat et au postdoctorat.  Comme le CRSH garde des données sur les disciplines et les sujets de recherche des boursiers, il est en mesure de fournir des informations pertinentes sur les disciplines et les sujets qui ont la cote à l’heure actuelle.

Si la psychologie, la littérature ou l’histoire constituent encore les disciplines où il y a le plus de boursiers, d’autres champs sont en croissance : communication et multimédia, urbanisme, études environnementales et régionales.  On remarque également qu’il se fait de plus en plus de recherche dans des disciplines plus professionnelles comme le droit, l’éducation, le travail social et le management,  ainsi que dans les arts.  Les sujets de recherche, quant à eux, démontrent que les étudiants manifestent un intérêt à franchir les limites disciplinaires.  Ainsi, bien qu’il y ait plus de bourses offertes en management ou en arts, le nombre de boursiers qui inscrivent ces disciplines comme champ primaire de leur sujet de recherche diminue.

Students are using a variety of disciplinary or cross-disciplinary tools to approach complex issues – whether it’s the fine arts major studying the political role of Iranian cinema, or the management student exploring First Nations governance – and in the process are helping to stretch and extend the range of scholarship in their chosen fields.

Les données du CRSH sur les sujets de recherche révèlent que les enjeux environnementaux et sociaux préoccupent les boursiers, qui en font leur sujet de recherche : développement et bien-être sociétal, droit et justice, les premières nations, le développement durable et les questions liées à l’égalité des sexes.  L’ouverture sur le monde est également en croissance.  Qu’il s’agisse de  relations internationales, de développement et commerce ou encore d’immigration, les boursiers explorent des sujets qui rendent poreuses les frontières entre les préoccupations nationales et internationales.  Les données du CRSH mettent aussi en lumière un intérêt des boursiers à étudier des problématiques liées à  la jeunesse : l’emploi, l’éducation, la violence.

L’inconnu la plus grande dans ce questionnement, c’est sur quelles bases les étudiants font leur choix de discipline et de sujet de recherche.   Il est clair, selon Herbert-Copley, que des événements qui marquent l’actualité jouent un rôle.  Par exemple, le nombre de bourses octroyées pour des sujets relatifs aux systèmes financiers et monétaires a doublé depuis la crise financière de 2008.

Il n’est pas clair, au terme de la lecture de l’article de Herbert-Copley, s’il faut attribuer tous ces changements dans les recherches en sciences humaines aux seuls étudiants, car, enfin, ce sont le comités d’évaluation qui font la sélection des boursiers

En terminant, voici les disciplines et les thématiques en sciences humaines qui, selon le CRSH, sont les plus en croissance :

Disciplines Thématiques
  • arts
  • droit
  • géographie
  • éducation
  • études urbaines et régionales
  • communications
  • criminologie
  • travail social
  • sciences politiques
  • développement et bien-être social
  • violence juvénile
  • éducation
  • emploi et marché du travail
  • immigration familiale
  • environnement et  développement durable
  • relations internationale, développement et commerce
  • droit et justice

Source: Herbert-Copley, Brent.  What successful students study: youth, cities and the environmentThe Globe and Mail.  23 janvier 2013.

Les MOOC, mal adaptés à une conception "plusieurs-à-plusieurs" de la formation
Mise à jour du guide pour les études supérieures et autres documents

Exprimez-vous !

*