Les demandes d’admission en baisse de 8% dans les universités britanniques

La baisse de 8% des demandes d’admission dans les universités britanniques devrait alarmer le gouvernement qui a augmenté les frais de scolarité, car, selon certains, cette baisse est directement liée à la hausse des frais de scolarité effective à l’automne 2012.

Les analystes se font prudents, arguant que les chiffres ne sont pas encore stabilisés.

Source – Coughlan, Sean.  University applications down by 8%.  BBC News.  28 novembre 2012.

Faible diplomation américaine: l'équation de Bill Gates
Carrières au Canada : l’offre et la demande ne concordent pas.

Commentaires

  1. Jean-Sébastien Dubé a écrit:

    Sonia me rapporte cet article du Daily Mail (cité dans le University World News) qui fait état de la disparition de nombreux cours dans le sillage des baisses d’admission britanniques :

    « Universities are concentrating on popular subjects and dropping courses that have too few applicants or are too expensive to run. More than 5,200 courses had already been removed for students beginning this year – the first cohort to face the higher fees. »

    Un effet collatéral de la hausse des frais que l’on n’avait pas nécessairement vu venir… et qui risque d’affecter notamment les sciences humaines. Dans l’article du Daily Mail, on parle de cours d’archéologie et de langues qui doivent être éliminés…

Exprimez-vous !

*