SACRe : une nouvelle formation doctorale française réunissant les arts et les sciences

[NDE: Catherine Vallières ayant rédigé un billet sur le même sujet, les deux textes ont été fondus en un seul.  Les sections en rouge sont des ajouts originaux provenant du texte de Catherine.]

L’Université de recherche PSL (Paris, Sciences et Lettres) offrira dès le 6 novembre 2012 le doctorat SACRe (Sciences, Arts, Créations, Recherche), une formation doctorale multidisciplinaire alliant sciences, recherche et art…

SACRe est une nouvelle formation doctorale totalement inédite en France qui répond à l’ambition de rapprocher artistes, créateurs et scientifiques, de leur permettre de travailler et d’inventer ensemble, de favoriser les échanges, les synergies et les croisements intellectuels entre des activités traditionnellement séparées dans le paysage universitaire français et de défendre ainsi l’idée que la recherche est une création et la création une recherche.

Le projet inédit en France est le résultat de l’association des cinq institutions membres de PSL : les conservatoires d’art dramatique et de musique et de danse, les Beaux-Arts, les Arts-Déco ainsi que l’ENS :

  • le Conservatoire national supérieur d’Art dramatique (CNSAD)
  • le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP)
  • l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD)
  • l’École nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA)
  • l’Ecole normale supérieure (ENS)

Le partenariat créé entre ces institutions permettra de réunir des créateurs, artistes, scientifiques et théoriciens afin de faciliter les échanges et de « défendre ainsi l’idée que la recherche est une création et la création une recherche« .  « L’objectif ? Permettre «l’émergence et le développement de projets créatifs et réflexifs originaux dans leurs méthodes et leurs résultats».

Quinze étudiants sur plus d’une centaine de dossiers ont été admis dans ce nouveau doctorat.  [Ils] suivront en parallèle de leur formation doctorale des séminaires communs et participeront à un projet créatif impliquant une autre spécialité que la leur. Ils seront suivis par un co-encadrant issu de l’un des conservatoires ou écoles d’arts qui suivra le travail du doctorant au cours de ses recherches et fera partie du jury de soutenance.

Au sein de la formation SACRe, d’une durée de trois ans avec possibilité de prolongation, les doctorants préparent :

  • pour les théoriciens, un doctorat en sciences exactes et expérimentales, en sciences humaines et sociales, ou en lettres, conforme aux règles et traditions des thèses dans ces disciplines, et dont le sujet implique qu’il soit mené en lien étroit avec des artistes et créateurs.
  • pour les artistes et créateurs, un doctorat équivalent à une thèse d’exercice, connu dans de nombreux pays sous la dénomination de practice-based doctorate. 

On peut consulter la fiche de formation et la description du programme.

Recherche, innovation et création, voilà les piliers de cette nouvelle formation.  Il sera intéressant de voir ce que produiront les doctorants au terme de ce programme, qu’il s’agisse d’une thèse ou d’une œuvre.

Les 15 doctorants, triés sur le volet, verront leur formation doctorale enrichie de séminaires et d’un encadrement multidisciplinaire. Ils devront également contribuer à un « projet créatif » qui les amènera à explorer un autre champ de spécialité que le leur. Le programme vise un rayonnement international.

Sources:

Maxime Huteau, « Paris Sciences et Lettres lance SACRE, une formation doctorale entre sciences et arts« , EducPros.fr, 12 octobre 2012.

PSL Research University, L’université de recherche PSL annonce la création de SACRe, Communiqué de presse, 3 octobre 2012.

 

Les ressources pédagogiques du National Geographic
Internationaliser la formation universitaire: les constats d'Alex Usher

Exprimez-vous !

*