L’impact de la mobilité sur l’éducation

Jason Calacanis, entrepreneur et investisseur web, fondateur du répertoire Mahalo est une figure polémique ayant la réputation (bien méritée) de ne pas se gêner lorsque vient le temps de partager ses opinions. Il formule régulièrement des critiques sur différents sujets, dont l’éducation.  C’est ainsi qu’il a été interviewé l’été dernier à l’occasion de la conférence mLearn abordant l’impact de la mobilité sur la formation.  Trois questions lui ont alors été posées:

  • What do you see as the course that learning will take in the next two decades (quelle direction prendra l’apprentissage dans les 20 prochaines années)?
  • Is technology disintermediating education (les technologies sont-elles en voie de transformer profondément la relation entre l’apprenant et l’éducation)?
  • What are the upsides of social, mobile, and context-aware technology for learning (quels sont les avantages associés aux technologies sociales, mobiles et contextualisées pour l’apprentissage)?

Calacanis soulève quelques points intéressants en réponse à ces questions:

  • Devant le coût croissant des études universitaires, de plus en plus d’apprenants se tournent vers des ressources qui répondent à des besoins de formation spécifiques et qui font l’objet d’une validation de la part de leurs pairs;
  • Le retour sur l’investissement est de plus en plus important pour l’apprenant.  L’étudiant voudra poursuivre des études qui mènent à un bénéfice direct et  mesurable (exemples: apprendre à utiliser un logiciel ayant pour résultat l’obtention d’un poste convoité; obtenir une augmentation de salaire suite à l’obtention d’un diplôme);
  • Les technologies perturbent l’ordre établi, notamment en facilitant la personnalisation de l’apprentissage.  Les apprenants veulent apprendre ce qui les intéresse, au moment qui leur convient mais veulent aussi en contrôler le processus;
  • Les interactions entre individus facilitées par les applications mobiles s’appuyant sur la localisation peuvent être des sources riches d’apprentissage (exemple: partage d’expériences et de bonnes pratiques entre des employés d’une même entreprise mais qui ne se côtoient pas).

Source: Brandon, Bill, « Interview: Jason Calacanis on the Future of eLearning« , Learning Solutions Magazine, 3 octobre 2012.

Intégrer les technologies en classe: la méthode des petits pas
Vers la « pairagogie »

Exprimez-vous !

*