Points saillants tirés d’expériences de BYOD en classe

Dans la foulée d’universités ayant formellement adoptées une stratégie autour du phénomène de BYOD, où les étudiants et les enseignants sont encouragés à apporter leurs appareils personnels et les utiliser dans le cadre d’activités académiques, un article paru sur le site Edudemic présente des expériences menées par des écoles ayant pris le virage.  En prenant connaissance des points saillants des résultats (plutôt positifs), quelques éléments m’ont plus particulièrement interpellé:

  • Des établissements cherchent ouvertement à faire des économies, en diminuant notamment le budget lié à l’achat de nouveau matériel informatique;
  • Des établissements ont dû engager des ressources humaines supplémentaires afin de soutenir les enseignants voulant intégrer l’utilisation des appareils en classe;
  • Des établissements ont rédigé un plan encadrant l’utilisation acceptable de ces appareils, entre autres afin de mieux limiter les distractions possibles;
  • L’utilisation d’appareils mobiles est accompagné d’une utilisation accrue de services info-nuagiques (Google Docs, par exemple) et du développement de sites et de portails web;
  • Des établissements rapportent de meilleurs résultats d’élèves dans certaines disciplines, notamment en mathématiques (par contre, ceci peut être dû à des changements apportés au curriculum, et non à l’utilisation des appareils en tant que telle).

Source: Dunn, Jeff, 10 Real-World BYOD Classrooms (And Whether It’s Worked Or Not), Edudemic, 1er août 2012.

Se préparer au phénomène du BYOD sur le campus
Les blogues pour développer sa pensée en la partageant

Exprimez-vous !

*