Pédagogique Point chaud / en émergence Technologique

Cinq MOOC à l’Université de Toronto dès septembre 2012

L’Université de Toronto offrira dès septembre 5 MOOC (Massive Open Online Courses), ce qui fera d’elle la première université canadienne à tenter cette aventure… La même que vivent déjà certaines universités américaines, dont le MIT, Harvard (avec EdX), ainsi que la Stranford University et une vingtaine de partenaires, dont Toronto (avec Coursera). Nous en avons abondamment parlé dans L’Éveilleur.

Est-ce un réel engagement de Toronto ou une simple expérience ?  Faut-il le rappeler, ces MOOC – qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs – sont considérés comme étant au stade expérimental.  Bien que gratuits et ouverts à tous, ils n’offrent pas de crédits universitaires.

Les cours offerts par l’Université de Toronto via Coursera seront : Neural Networks for Machine Learning (17 septembre 2012), Learning to Program : the Fundamentals (24 septembre 2012), The Social Context of Mental Health and Illness (28 janvier 2013), Aboriginal Worldviews and Education (25 février 2013), Learning to Program : Crafting Quality Code (à venir)

Un exercice de marketing ?  « Constance Adamson, president at the Ontario Confederation of University Faculty Associations, said the partnership could be part of a branding exercise to attract both international and top students. » (Stone, 2012)

Sources :

Laura Stone, «University of Toronto partners Coursera to offer free online open classes», TheStar.com, 17 juillet 2012.

«University of Toronto to Offer Free Courses», Macleans.ca On Campus, 19 juillet 2012.

Site de Coursera [choisir l’onglet “University of Toronto]

De la classe inversée à la classe... aplatie (from Flipped to Flat)
Moodle 2.3: principales nouveautés en images et en son

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

Francheska Gaulin

Formée à la fois en enseignement et en communication, Francheska Gaulin a porté plusieurs chapeaux depuis qu'elle travaille au Service de soutien à la formation. D'abord technicienne en audiovisuel, elle a ensuite occupé un poste de coordination, avant de devenir conceptrice multimédia. À ce titre, elle supporte les enseignants dans la médiatisation et l'animation de contenus pédagogiques. Ses axes de veille tournent autour de la vidéo en formation, de la réalité virtuelle et des environnements immersifs pour l'apprentissage.

Laisser un commentaire