Les nouveaux étudiants qui entrent à l’université ne seraient pas suffisamment préparés

Les nouvelles étudiantes et les nouveaux étudiants canadiens qui entrent à l’université ne seraient pas adéquatement préparés à affronter le défi que constitue leur première année universitaire. En effet, environ un étudiant sur six ne poursuivrait pas ses études universitaires après la première année.

 

C’est du moins ce qu’affirment des étudiants interrogés dans le cadre d’une vaste enquête de Statistique Canada menée auprès de 963 000 répondants âgés de 18 à 20 ans ayant débuté leurs études universitaires en 2005. 

Un autre sondage conduit en 2009 par la Ontario Confederation of University Faculty Associations auprès des professeures et des professeurs abonde dans le même sens; plus de la moitié des personnes interrogées sont d’avis que les étudiantes et les étudiants de première année ne sont pas suffisamment prêts à entreprendre leurs études universitaires.

 

Dans les deux cas, la formation reçue à l’école secondaire est pointée du doigt. On soutient qu’elle ne prépare pas adéquatement les étudiantes et les étudiants aux exigences des études universitaires. Dès la première année, les étudiantes et les étudiants affirment qu’ils éprouvent des difficultés à composer avec les échéances serrées et le niveau de performance et de rigueur académique exigé. En termes de rigueur et d’exigences, l’écart serait trop grand entre l’école secondaire et l’université.

 

Habitués à être plus encadrés à l’école secondaire, où pratiquement tout est écrit au tableau et où les attentes des enseignants leur paraissent claires et précises, les étudiantes et les étudiants qui entrent à l’université se disent franchement mal préparés lorsqu’ils doivent faire des lectures ou écouter de longs exposés magistraux, pour ensuite rédiger des comptes rendus ou autres travaux. 

À la lumière de ces résultats d’enquêtes, il importe de se demander comment en tenir compte dans le développement de programmes universitaires, de manière à favoriser un meilleur taux de rétention des étudiantes et des étudiants de première année universitaire.

 

Sources : Site de CTV Toronto, Students not prepared for university, says survey, http://toronto.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20090921/dropout_university_090921/20090921/?hub=TorontoNewHome, 21 septembre 2009  

Conférence « New Millennium Learners » de l’OCDE (21-23 septembre 2009)
S'inspirer des jeux vidéo pour améliorer le « eLearning »

Exprimez-vous !

*