En Allemagne, multiplication des universités privées

Rapporté par Sonia Morin.  De « 23 en 1990, [ces universités privées] sont aujourd’hui 109. Elles sont exclusivement financées par des fonds privés – des entreprises pour la Jacobs University de Brême ou des instituts bancaires pour l’université des caisses d’épargne à Bonn, ainsi que des chambres de commerce et d’industrie. »  Le Wissenschaftsrat (Conseil scientifique fédéral) « vient de les identifier comme partie prenante de l’enseignement supérieur allemand et, pour la première fois, leur reconnaît le droit de participer aux appels d’offres qui permettent d’accéder à des programmes de recherche. »

La dépêche d’Educpros.fr cite divers facteurs qui expliquent cet essor :

  • boom des étudiants notamment suite à la décision de plusieurs Länder de ramener la durée de la scolarité de treize à douze ans,
  • engouement pour la formation continue et notamment les MBA,
  • volonté politique de certains Länder (souverains en matière d’enseignement) de combler leurs lacunes dans certaines filières
  • accession de plusieurs formations professionnelles privées (infirmières, kinésithérapeuthes…) au niveau universitaire

Source : Luginsland, Marie, « Allemagne : l’enseignement supérieur privé progresse », Educpros.fr, 6 juillet 2012.

Les académies nationales des É-U font la promotion du développement de compétences « du 21e siècle » dans les programmes
Programme de parrainage pour les nouveaux professeurs de l'Université Laval

Exprimez-vous !

*