France : les socialistes ont toujours favorisé un seul ministère de l’éducation

Intéressant d’apprendre qu’en France, en 54 ans de vie de la cinquième République, il n’y a eu qu’une période de 10 ans où l’enseignement supérieur n’a pas relevé du ministre de l’Éducation  nationale.  Cette « anomalie », s’il en est une, est le fruit de la droite au pouvoir.

Un des commentaires (de Sirius, en date du 9 mai à 18h17) formule très bien l’enjeu d’un seul ministère de l’éducation : La formule d’un seul ministère donne la priorité à l’école. Toutes les expériences ont montré que, dans cette organisation, le ministre est tellement accaparé par les problèmes politiques des relations avec les syndicats du primaire et du secondaire et des relations avec les parents d’élèves, que le supérieur et la recherche deviennent des sujets secondaires dans sont agenda politique. Claude Allègre l’a reconnu lui-même dans les ouvrages qu’il a écrit après avoir été ministre unique. 

Source : 

Lelièvre, Claude,« Vers un seul ministre pour le système éducatif? », Le blog de Claude Lelièvre.  ÉducProfs.fr.  20 juin 2012.

Microsoft annonce sa tablette Surface: évolution ou repli stratégique ?
Interne : Le plagiat : Laval publie un document pour les membres du personnel enseignant

Exprimez-vous !

*